Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Le périple africain du premier Predictor

Some South African fans pose for a photograph with Canada's MPear11. © Michael Pearson
© Others

En mars 2008, MPear11 *et son partenaire de jeu JJ *ont découvert qu'ils avaient gagné la première édition du Predictor des Championnats de la FIFA. Le premier prix était un voyage pour deux en Afrique du Sud à l'occasion de la première Coupe du Monde de la FIFA en Afrique. Deux ans plus tard, assis au centre de la place Nelson Mandela de Johannesburg, entouré par des supporters du monde entier enivrés par cette Coupe du Monde de la FIFA, le pronostiqueur canadien a accordé une interview à FIFA.com.

Ça fait un moment que vous avez gagné ce prix. Quand avez-vous commencé à ressentir l'excitation de venir en Afrique du Sud ?
Je dirais en janvier de cette année, après le tirage au sort, quand nous avons pu sélectionner les matches que nous voulions voir et planifier notre voyage.

Quand vous avez réalisé que vous aviez gagné un voyage à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, quelle est la première chose que vous avez faite ?
Avec JJ, on s'est regardé, sans arriver à croire ce qui nous arrivait. On était au travail, tous les deux dans le même état, genre "c'est vraiment arrivé ?". C'est là que les mails de félicitations ont commencé à affluer et qu'on s'est rendu compte qu'on irait vraiment en Afrique du Sud !

De toutes les rencontres de poule, vous avez choisi d'assister à Angleterre - États-Unis. Qu'avez-vous pensé de ce match ?
C'était un grand match. Je pensais que les Anglais contrôlaient plus ou moins le jeu, mais les Américains avaient vraiment une bonne défense et c'était sympa de les voir arracher le nul. Pour le développement du jeu aux États-Unis, c'était fondamental.

Comment était l'ambiance à Rustenburg ?
L'ambiance était incroyable. Le stade était ouvert, très bruyant ; c'était excitant, vraiment super.

Avez-vous assisté à d'autres matches en Afrique du Sud ?
Nous sommes allés voir Chili - Honduras à Nelspruit, au Mbombela Stadium et nous sommes allés à Durban, au stade de Moses Mabhida, pour voir Pays-Bas - Japon. Deux bons matches. Moses Mabhida est le plus beau stade de la planète.

Avec qui avez-vous fait le voyage ?
Mon ami JJ, avec qui j'ai gagné le voyage, et sa femme. Nous avons voyagé tous les trois dans le pays. C'est incroyable de voir combien de Canadiens se trouvent ici. À chaque match on est tombé sur des Canadiens !

Quel a été votre plus belle expérience jusqu'ici ?
À part le match Angleterre - États-Unis, nous avons fait quelques excursions. Nous sommes allés au Parc Kruger, une expérience phénoménale, et au Sani Pass, au Lesotho - et bien sûr il y a eu les matches, le drapeau canadien sur les épaules, les rencontres avec tous ces Canadiens - c'était tellement sympa. Ç'a été génial.

Comment décririez-vous l'ambiance en Afrique du Sud maintenant pour les gens au Canada ?
Amicale, ludique et excitante. Quand les Bafana Bafana jouaient, les vuvuzelas résonnaient partout. Nous sommes descendus de l'avion en plein match Afrique du Sud - Mexique et c'était fou de voir à quel point tout le monde était concentré sur le match. Quand l'Afrique du Sud a marqué, il y a eu une explosion de joie là où on était. C'était vraiment dingue avec tous ces vuvuzelas.

Tout le monde parle des vuvuzelas, quel est votre verdict ?
C'est ici que j'en ai vu et entendu pour la première et je n'ai toujours pas récupéré une audition normale ! Mais j'y suis complètement favorable. Ça permet aux gens de s'exprimer ; c'est un moyen pas cher de participer aux matches et d'encourager bruyamment son équipe. Je trouve ça fantastique.

Avez-vous des amis qui vous ont demandé d'en rapporter ?
Oui, quelques-uns ! Il y a tellement de choses qu'on peut trouver ici. Je rapporte beaucoup de trucs avec moi.

Avec votre regard de pronostiqueur, qu'avez-vous pensé de cette compétition ?
Imprévisible. Pour Italie - Nouvelle-Zélande, qui aurait pu prévoir que la Nouvelle Zélande obtiendrait le nul ? L'Allemagne qui perd contre la Serbie ; ç'a été une Coupe du Monde imprévisible. Si quelqu'un a réussi le sans-faute jusqu'ici, bravo à lui.

Que pensez-vous du concours Predictor ?
J'aime beaucoup le fait que les matches sélectionnés soient choisis dans des championnats du monde entier. J'aime l'idée dans sa globalité : le fait que, pour l'emporter, il faille connaître le football, les équipes et l'histoire des équipes. J'ai aimé ce concours parce qu'il m'a fait apprendre beaucoup de choses sur ce sport dans son ensemble. Je pense que ça a fait de moi un meilleur fan de football.

Articles recommandés