Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Petit pays, grandes ambitions

The Slovenian team celebrates
© Getty Images

Si tout était affaire de taille dans cette Coupe du Monde de la FIFA, la Slovénie pourrait tout aussi bien rester à la maison vendredi soir. Pour sa deuxième sortie dans le Groupe C, le plus petit pays en lice se prépare en effet à affronter les Etats-Unis, qui comptent 150 fois plus d'habitants. Mais tous ceux qui suivent le parcours de la sélection balkanique depuis quelques années savent que les Slovènes ne sont jamais les derniers lorsqu'il s'agit de bousculer l'ordre établi.

Après avoir écarté la Russie de Guus Hiddink en barrage, la Slovénie a lancé un sérieux avertissement à tous ses concurrents en s'imposant 1:0 devant l'Algérie, dimanche dernier. Forts d'un premier succès historique en Coupe du Monde de la FIFA, les hommes de Matjaz Kek abordent donc cette affiche en leaders.

Pour le milieu de terrain Valter Birsa, il ne saurait donc être question d'une quelconque pression. "Nous ne sommes plus nerveux maintenant. Cette première sortie nous a libérés", confie-t-il à la FIFA. "Nous allons jouer un match très important contre une grande équipe, les Etats-Unis. Pour nous, c'est déjà une belle récompense d'être présents à ce niveau et de pouvoir disputer ce genre de match. Nous allons tout faire pour prendre un maximum de plaisir sur le terrain."

Défense de fer
La frappe victorieuse du capitaine Robert Koren a permis aux Slovènes de prendre les trois points mais, comme lors des qualifications, leur victoire a été bâtie sur une défense de fer. Les coéquipiers de Miso Brecko se sont découvert une certaine efficacité dans ce domaine au fil des matches. Pour preuve, ils n'ont concédé que quatre buts en dix rencontres de la compétition préliminaire.

Aujourd'hui, le latéral du FC Cologne semble bien décidé à faire taire quelques critiques, notamment dans son pays d'adoption. "Beaucoup de gens en Allemagne pensaient que nous allions perdre tous nos matches et rentrer bien gentiment à la maison. Je peux le comprendre car nous sommes un petit pays de deux millions d'habitants. Cela dit, ils avaient tort. C'est toujours pareil, ils respectent les grandes équipes comme le Brésil ou l'Italie et ils méprisent les autres."

"Pourtant, nous avons de l'expérience et personne n'est invincible. Nous sommes en confiance et nous n'allons pas nous contenter de bien jouer. Nous voulons des victoires. Nous savons que nous avons les moyens d'aller plus loin. L'ambiance au sein du groupe est très bonne et tout le monde travaille sérieusement. Il y a du respect dans ce groupe. Nous sommes liés par une grande amitié et nous sommes toujours là les uns pour les autres. Si quelqu'un fait un mauvais match, ce n'est pas un problème car nous savons que chacun donne le meilleur de lui-même. C'est le plus important."

Motivés comme des lions
Désormais, les Slovènes sont bien décidés à atteindre les huitièmes de finale. De fait, ils ne comptent plus les heures passées sur le terrain d'entraînement à se préparer pour le prochain match, qui s'annonce décisif. Malgré cette échéance capitale, le sélectionneur a donné la permission à ses joueurs d'effectuer une petite excursion dans l'une des plus grandes réserves de lions d'Afrique du Sud. Manifestement, cette sortie en groupe a encore resserré les liens au sein d'un collectif slovène déjà connu pour sa solidarité exemplaire.

Interrogé par la FIFA, le défenseur Matej Mavric n'a pas cherché à cacher son enthousiasme : "Le parc et le paysage sont magnifiques. Je crois que tout le monde s'est bien amusé. Ca m'a fait très plaisir. Ca faisait un moment que nous n'avions pas pris un peu de bon temps et, franchement, nous avons mérité cette sortie. Nous avons bien travaillé dans la matinée et nous allons continuer à nous entraîner très sérieusement. J'espère que les résultats seront à la hauteur de nos efforts et que nous laisserons une belle impression".

La qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010 avait pris des allures d'exploit. Le premier succès arraché à l'Algérie est déjà considéré comme un tournant historique dans l'histoire du football slovène. A l'issue du premier match, Kek et ses joueurs ont dépassé toutes les attentes placées en eux. Ils n'ont plus rien à prouver et peuvent donc profiter pleinement de chaque seconde de leur périple sud-africain.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Algeria - Slovenia

Coupe du Monde de la FIFA™

Algeria - Slovenia

13 juin 2010