Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Pogba : "J'en veux toujours plus"

French midfielder Paul Pogba (C) celebrates after scoring
© AFP

"Et il n'a que 21 ans...", conclut-on souvent quand on évoque Paul Pogba. Le talent du milieu de terrain de la Juventus et de la France n'en finit plus d'alimenter les conversations et suscite les espoirs les plus fous. Outre ses dispositions physiques (1m91) et techniques, cet athlète hors norme est doté d'une ambition et d'une confiance en lui qui le destinent à viser les sommets. On se souvient que pousser à 18 ans la porte de l'équipe première de Manchester United ne lui suffisait pas, et que, bouillant d'impatience de jouer les premiers rôles, il a claqué la porte au nez de Sir Alex Ferguson pour signer à la Juventus. 

Deux scudetti plus tard, il est plus que jamais indispensable à la Vieille Dame *et règle inlassablement le curseur entre régularité et coups de génie. Sa trajectoire est tout aussi impressionnante en équipe nationale. Après son titre de champion du monde U-20 en 2013 avec les *Bleuets, il s'est ouvert en grand les portes de l'équipe de France pour s'y imposer en un temps record. 

A la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014, son rôle dans le parcours des Bleus jusqu'en quart de finale a été salué par le prix du Jeune Joueur Hyundai. C'est à Paris, à l'occasion de la réception de ce trophée, que Pogba a accordé un entretien exclusif à FIFA.com pour évoquer sa fierté, son parcours et ses ambitions.

Tout le monde vous prédit déjà un avenir grandiose depuis plusieurs années. Ce trophée est-il la confirmation que vous êtes sur la bonne voie ?C'est en tous cas le chemin qu'il faut prendre. Le foot, c'est la constance. On peut aller très vite au sommet et redescendre tout aussi rapidement. Ce prix est une très bonne chose mais il faut continuer à progresser et à être performant à chaque match. Je ne peux pas prédire l'avenir, mais je vais tout faire pour gagner encore de nombreux trophées. Je vais continuer à travailler dur. Mon objectif, c'est d'être le meilleur joueur du monde.

Avec cette récompense, vous rejoignez des joueurs comme Michael Owen, Thomas Müller, Enzo Scifo, Pelé ou Beckenbauer. Que ressent-on en voyant son nom dans la même catégorie que ces grands joueurs ?Ce n'est pas que je me sens dans la même catégorie, c'est que j'ai envie d'être encore meilleur qu'eux (sourire). C'est un objectif et recevoir ce prix me permet de franchir une étape. Encore une fois, ça n'est qu'un début et je pense que le seul obstacle qui peut m'empêcher de continuer d'aller plus haut, c'est moi-même. Il faut que je continue à progresser et à en vouloir toujours plus. 

Qui est encore au-dessus de vous à votre poste à l’heure actuelle ?Je pense qu'il y en a beaucoup qui sont encore au dessus de moi, mais ce n'est pas à moi de m'occuper de ce genre de comparaisons. J'essaye de faire mon boulot de mon côté et d'être le meilleur possible. Il y a beaucoup de milieux de terrain que j'admire et les regarder jouer m'aide à m'améliorer. Je peux citer, par exemple, Yaya Touré, qui a un peu la même taille et le même physique que moi mais qui a plus d'experience. On a à peu près le même style de jeu, même s'il est un peu plus offensif que moi. 

N’avez-vous pas envie d’appuyer sur pause de temps en temps pour savourer ce que vous apporte déjà votre carrière ?Non, au contraire ! C'est en recevant des trophées comme celui-ci et des titres que je savoure. Je suis comme ça, j'en veux toujours plus. Ça n'est jamais assez, il faut continuer ! Je suis un vainqueur, je n'aime pas perdre. Je m'impose toujours des défis et des nouveaux challenges. C'est ça qui me fait avancer et il faut que je garde cette mentalité. Je suis comme ça.

Quelles sont les différences entre le Paul Pogba d’avant et d’après la Coupe du Monde ?La différence, c'est un Paul Pogba qui a grandi. Un Paul Pogba qui a vu passer… non pas la Coupe du Monde, mais un rêve de gamin. La défaite contre l'Allemagne a encore renforcé mon envie de gagner un titre avec cette équipe de France, avec mon pays. Je me suis senti grandir et j'ai désormais d'autres objectifs et davantage d'ambition. 

Vous jouez à un poste à responsabilités et on attend beaucoup de vous en équipe de France comme en club. Savoir qu’on a autant de responsabilités à 20 ans influence-t-il votre manière de jouer ?Pour être le meilleur, on a forcément besoin de pression. Aujourd'hui, les Cristiano Ronaldo, les Lionel Messi sont toujours sous pression. Parfois, on voit qu'ils ne sont pas contents même s'ils ont marqué un but. C'est cette attitude qui permet d'élever son niveau de jeu et son ambition. 

*L’équipe de France a encore une grande marge de progression. Peut-elle arriver à son meilleur niveau pour l’UEFA EURO 2016 et gagner le tournoi ? *J'espère que nous serons au top dans deux ans. Aujourd'hui, nous sommes dans une très bonne dynamique. Nous avançons bien et il faut continuer sur cette lancée. Il faut en vouloir toujours plus. Pour l'instant, nous avons réussi à regagner le coeur des Français. Retrouver cet amour qu'on avait un peu perdu va beaucoup nous aider pour la suite. 

Quels sont les moments-clés qui ont joué un rôle dans la construction du Pogba que vous êtes aujourd’hui ?Chaque changement de club a été important. D'abord le Havre, puis Manchester, puis la Juventus… Le fait de découvrir le haut niveau et de partager le vestiaire avec des grands joueurs a été un déclic. Ça m'a donné l'envie d'être un grand. 

Quelles sont les qualités et les défauts qui vous ont emmené au poste que vous occupez aujourd'hui ?Mes défauts, en tous cas, je les connais. Je prends parfois des risques qu'il ne faut pas que je prenne. Il faut également que j'arrive à gérer mon match sur 90 minutes. Je ne dois pas jouer uniquement sur mon instinct. Ce sont des choses auxquelles je dois faire attention à mon poste, parce que c'est au milieu de terrain qu'on contrôle le jeu, qu'on touche beaucoup le ballon et que l'on peut changer le rythme d'un match. On est un peu le moteur de l'équipe et il ne faut pas se rater.

Entre Antonio Conte à la Juve et Didier Deschamps avec les Bleus, deux de vos entraîneurs ont été deux milieux de terrain et deux anciens de la Juventus, au même poste et au même club que vous. Avez-vous une relation spéciale avec eux ? Des exigences particulières de leur part ?Oui, c'est certain. J'ai beaucoup progressé avec eux. Concernant Didier Deschamps, il me connait très bien et sait me gérer. Il me fait avancer chaque jour, que ça soit à l'entraînement ou en match. Il me donne l'envie de donner le meilleur de moi-même. Il me donne toujours de bons conseils et se montre d'une grande franchise avec moi. C'est très appréciable en tant que joueur d'avoir la confiance et les encouragements de son entraîneur. Ce qu'il me répète le plus souvent, c'est de rester "concentré et simple", comme lui savait si bien le faire (sourire).

*Y a-t-il quelque chose qu'on ne sait pas sur votre personnalité ? *Les personnes qui me connaissent savent que je suis quelqu'un qui aime rigoler, faire des blagues et profiter de l'existence. On a une belle vie, on fait un travail merveilleux… On peut marcher, manger à notre faim, boire à notre soif, ce qui n'est pas le cas de tout le monde. On ne va pas se plaindre ! Je suis juste heureux et content de tout ce qui m'arrive.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Bastian Schweinsteiger of Bayern Muenchen, jokes with assistent coach Hermann Gerland

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Gerland, éleveur de champions du monde

21 oct. 2014

France's midfielder Paul Pogba receives the Hyundai Young Player Award, in Paris 15 october 2014.

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Pogba reçoit son trophée

15 oct. 2014

Thomas Mueller shows the adidas silver Ball and the adidas silver boot

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Müller couvert d'argent

06 oct. 2014

Head coch Joachim Loew of Germany seen priot to the international friendly match between Germany and Argentina

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Löw : "Le temps était venu"

08 oct. 2014

Head coach Miguel Herrera of Mexico

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Herrera : "Quelque chose d'électrique"

29 sept. 2014

Souvenirs de Coupe du Monde : Paul Pogba

Coupe du Monde de la FIFA 1998™

Souvenirs de Coupe du Monde : Paul Pogba

03 juil. 2014