Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Poursuivre le travail sur les droits de la communauté LGBT+ dans le sport russe

  • La Fédération sportive LGBT de Russie a tenu une ultime conférence, après un mois chargé
  • Federico Addiechi, chef du département Développement durable et Diversité de la FIFA, était présent
  • "Il faut absolument se servir des expériences positives de ces dernières semaines"

Après un mois d’activités organisées par la Fédération sportive LGBT de Russie en marge de la Coupe du Monde de la FIFA™, une dernière conférence de presse a eu lieu à l’institut Goethe de Moscou.

Plusieurs invités internationaux étaient présents pour l’occasion : Ryan Atkin, le premier arbitre ouvertement gay du football anglais, Sophie Cook, la première femme transgenre à intégrer l’encadrement technique d’un club de Premier League anglaise, Carrie Serwetnyk, la première femme intronisée dans le Temple de la Renommée du football canadien, Federico Addiechi, chef du département Développement durable et Diversité de la FIFA, ainsi que plusieurs représentants du football et de la société civile russes. Cette conférence avait pour but d’échanger des expériences et les meilleures pratiques sur la promotion des droits de la communauté LGBT+, mais aussi d’évoquer l’avenir du football russe.

"Nous remercions tous les acteurs de ce dossier en Russie, qui ont soutenu la création d’un environnement sûr pour la communauté LGBT+ internationale pendant la Coupe du Monde. Dans quelques jours, le tournoi s’achèvera. Il faut absolument se servir des expériences positives de ces dernières semaines pour prolonger la collaboration entre la Fédération russe de football, la Fédération sportive LGBT de Russie et les autres parties concernées pour promouvoir les droits de la communauté LGBT+ dans le football russe", a souligné Addiechi.

"Cette conférence est un succès et j’en suis ravi", juge Aleksandr Agapov, président de la Fédération sprtive LGBT. "Des personnalités de premier plan sont venues discuter de l’intégration des représentants LGBT+ dans la culture des supporters, de l’importance du coming out et des modèles, un rôle que les footballeurs et les arbitres ouvertement LGBT+ peuvent tenir. Nous ne pouvions évidemment pas faire l’économie d'un débat sur l’héritage de la Coupe du Monde. Nous sommes impatients de continuer à travailler avec la FIFA et les autres acteurs. Nous nous devons de rendre le football plus inclusif pour les représentants de la communauté LGBT+ en Russie et ailleurs."

Cette année, la Coupe du Monde a innové, à travers l’introduction d’un nouveau protocole de gestion des incidents pendant les matches ou les formations extensives dispensées à tous les personnels concernés par la lutte contre la discrimination. Des observateurs antidiscrimination expérimentés ont ainsi été déployés dans tous les stades. Parallèlement, les arbitres peuvent désormais intervenir selon une procédure en trois étapes.

Pour plus d’informations sur la diversité et la discrimination à la FIFA, rendez-vous ici.

Le guide de bonnes pratiques de la FIFA en matière de diversité et de lutte contre la discrimination est disponible ici.