Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Précédemment, à Saint-Pétersbourg...

© Getty Images

Seuls deux des 12 stades de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ sont concernés par les dernières affiches. Si les matches les plus importants restent encore à disputer, le Stade de Saint-Pétersbourg a déjà vécu quelques moments inoubliables.

La France et la Belgique seront les prochaines équipes à se produire dans cette arène de 64 000 places. En attendant le coup d’envoi de cette demi-finale très attendue, nous nous sommes intéressés aux faits marquants qui se sont déjà déroulés dans la capitale du nord.

Maroc 0:1 RI Iran

Vendredi 15 juin
La mode des buts tardifs vient d’être lancée quelques heures plus tôt à Ekaterinbourg. La tendance se confirme à Saint-Pétersbourg, pour le plus grand malheur des Lions de l’Atlas, pourtant auteurs d’un début de match intéressant. Les retrouvailles entre le Maroc et la Coupe du Monde sont définitivement gâchées lorsque le remplaçant Aziz Bouhaddouz apporte sa contribution à une autre particularité de Russie 2018 : les buts contre son camp.

Russie 3:1 Égypte

Mardi 19 juin
Avant le coup d’envoi, deux questions agitent le public : après avoir atteint les sommets dans le match d’ouverture, la Russie va-t-elle redescendre sur terre ? Le retour de Mohamed Salah va-t-il permettre à l’Égypte de se relancer ? Malheureusement pour les Pharaons, la réponse est sans équivoque : non. Denis Cheryshev et Artem Dzyuba donnent la victoire à Sbornaya, pour le plus grand plaisir d’un public acquis à la cause russe.

Brésil 2:0 Costa Rica

Vendredi 22 juin
Après avoir brillé, peiné et finalement trébuché pour son entrée en lice, le Brésil doit faire ses preuves face au Costa Rica. Toutefois, la Seleçao a bien du mal à trouver l’inspiration, d’autant qu’elle se retrouve confrontée à des Ticos déterminés. Alors que la frustration commence à gagner joueurs et supporters, Philippe Coutinho et Neymar se transcendent pour arracher la victoire dans le temps additionnel.

Nigeria 1:2 Argentine

Mardi 26 juin
Comme il y a quatre ans, les Super Eagles et l’Albiceleste s’affrontent dans un duel passionnant. En tribunes, les Argentins ne cachent pas leur nervosité. Lionel Messi rassure tout le monde en faisant étalage de sa classe sur l’ouverture du score, mais il faut attendre un but tardif de Marcos Rojo pour voir l’Argentine valider définitivement son billet pour les huitièmes de finale, aux dépens du Nigeria.

Suède 1:0 Suisse

Mardi 3 juillet
Au coup d’envoi, les deux pays tiennent l’occasion d’entrer dans l’histoire. Les Suisses n’ont plus atteint les quarts de finale depuis 1954, tandis que la dernière apparition suédoise à ce niveau remonte à près d’un quart de siècle. Les Blagult et la Nati refusent de céder le moindre pouce de terrain dans ce choc. Le sort de la rencontre bascule finalement sur une frappe déviée d’Emil Forsberg.

© Getty Images

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Les héros de la dernière heure

08 juil. 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

La Russie fière malgré une fin amère

08 juil. 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

La Belgique diaboliquement pragmatique

07 juil. 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Teinte celeste sur Bleu royal

06 juil. 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Les fans à Russie 2018

07 juil. 2018