Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Premier qualifié pour les demi-finales

A l'issue de la troisième journée des Jeux du Pacifique Sud, la Nouvelle-Calédonie est devenue la première équipe à assurer sa qualification pour les demi-finales. Cinq autres formations sont toujours en course pour les trois places encore en jeu avec, à la clé, une participation à la prochaine Coupe des Nations de l'OFC en compagnie de la Nouvelle-Zélande.

La situation semble relativement claire dans le Groupe A, où les îles Fidji ont consolidé leur deuxième position derrière la Nouvelle-Calédonie... sans même inscrire le moindre but ! Battus (0:1) par la Nouvelle-Calédonie dès leur entrée en lice, les Tahitiens se trouvaient certes dans l'obligation de l'emporter pour pouvoir encore espérer progresser, mais personne ne s'attendait sérieusement à les voir abandonner des points face à une équipe de Tuvalu corrigée 0:16 par les îles Fidji quelques jours plus tôt.

Malheureusement, en dépit d'une domination de tous les instants, les hommes de Gérard Kautai ont vu leurs chances de qualification s'effondrer avec l'égalisation, dans les derniers instants de la partie, de Viliamu Sekifu à 1:1. Pour la petite nation insulaire, ce résultat représente un véritable triomphe. Il faut dire qu'après l'humiliation infligée par les Fidjiens, les joueurs de Tuvalu s'étaient ressaisis, comme l'avait prouvé la courte défaite 0:1 concédée devant la Nouvelle-Calédonie.

Tahiti a longtemps fait le siège du but de Tuvalu, mais les exploits de la défense et quelques parades inspirées du gardien ont permis aux outsiders de tenir en échec les attaquants tahitiens. Pourtant, l'ouverture du score par Axel Williams d'une superbe reprise de la tête dans le temps additionnel de la première période semblait annoncer le réveil des hommes de Kautai. C'était compter sans l'abnégation de Tuvalu, qui continuait à résister envers et contre tout. Un courage qui allait trouver sa récompense à deux minutes du coup de sifflet final, lorsque le remplaçant Viliamu Sekifu trouvait le chemin des filets, pour la plus grande joie des supporters de Tuvalu.

Ce match nul laisse Tahiti à cinq points des îles Fidji et huit de la Nouvelle-Calédonie, qui a confirmé ses bonnes dispositions actuelles en dominant facilement les îles Cook. Les Fidjiens pourraient toutefois encore s'emparer de la première place du Groupe A, puisqu'ils comptent un match en retard par rapport à leurs rivaux. Qui plus est, ils disposent d'une différence de buts largement supérieure à celle des Néo-calédoniens. Rien d'étonnant lorsque l'on sait que les attaquants fidjiens ont déjà fait trembler les filets à 20 reprises, contre cinq pour leurs collègues néo-calédoniens.

Cela n'a pas empêché la Nouvelle-Calédonie, qui participe pour la première fois de son histoire à la compétition préliminaire pour la Coupe du Monde de la FIFA, de s'imposer 3:0 devant les îles Cook de Tim Jerks. Après leurs deux succès initiaux sur Tahiti et Tuvalu, les Néo-calédoniens sont d'ores et déjà assurés d'être présents en demi-finales, à une journée de la fin du premier tour. La formation dirigée par Jerks n'a cependant pas démérité, même si un doublé de l'excellent Iamel Kabeu et un penalty transformé à la 50 ème minute par Pierre Wajoka auront rapidement mis un terme à ses ambitions.

Didier Chamberon, le sélectionneur de la Nouvelle-Calédonie, se disait quant à lui satisfait de l'attitude de ses joueurs. "Nous sommes très contents, car nous avons produit un bon match. Il était important de se relancer après notre mauvaise prestation face à Tuvalu."

*Les îles Samoa n'ont pas dit leur dernier mot * Si les îles Fidji semblent bien parties pour accompagner la Nouvelle-Calédonie en demi-finales, la lutte est en revanche beaucoup plus serrée dans le Groupe B, où trois équipes sont encore à égalité à l'issue de la troisième journée.

Vanuatu et les îles Salomon sont toujours favoris, mais les îles Samoa, qui comptent un match en plus par rapport à leur rivaux, sont toujours en course après leur victoire 2:1 sur Tonga. Corrigés 0:4 par Vanuatu lors de la première journée, les locaux ont su trouver les ressources nécessaires pour se ressaisir et enregistrer un probant 7:0 sur les Samoa Américaines lors de la deuxième journée. En s'imposant face à Tonga, les îles Samoa conservent donc une chance d'accéder aux demi-finales.

Les visiteurs, qui ont offert aux spectateurs un impressionnant "haka" avant le coup d'envoi, n'étaient pourtant pas venus en victimes expiatoires. La rencontre a longtemps paru indécise, jusqu'à ce que Desmond Faaiuaso ouvre le score dans le temps additionnel de la première période.

Mais après seulement sept minutes de jeu en seconde période, les deux formations étaient de nouveau à égalité. Profitant d'une erreur de la défense samoane, Unaloto Feao relançait la rencontre. Dix minutes plus tard, le capitaine Chris Cahill écopait d'un nouveau carton jaune qui le privera du match décisif contre les îles Salomon. Devant une telle succession de coups du sort, le sélectionneur Falevi Umutaua commençait à désespérer.

Alors que la rencontre s'acheminait vers un match nul, Lionel Taylor s'infiltrait dans la défense tongane avant de placer un tir qui donnait finalement la victoire aux îles Samoa, pour la plus grande joie de leurs nombreux supporters. "C'était génial, confiait le héros du jour après coup. C'était un match difficile, mais nous avons tout donné pour notre pays. Le soutien du public nous a énormément aidés."

Le pays hôte n'a effectivement pas ménagé ses efforts pour se maintenir dans la course à la qualification. Toutefois, la tâche s'annonce difficile pour les Samoans, qui auront bien du mal à se glisser entre les îles Salomon et Vanuatu. Un peu plus tôt dans la journée, cette dernière a infligé un cuisant 15:0 aux Samoa Américaines, démontrant, si besoin était, que son statut de favori ne devait rien au hasard. Les Samoa Américaines ont tout de même réussi à contenir les assauts de Vanuatu pendant 19 minutes. Mais, avec trois buts de retard à la pause et l'exclusion du capitaine Terence Sinapati, la suite de la rencontre a vite pris des allures de calvaire.

Il n'en fallait pas davantage à François Sakama, auteur d'un triplé, Etienne Mermer, auteur quant à lui d'un quadruplé, et à Seule Soromon, entré en jeu à la pause, pour se mettre en évidence. La fin de la rencontre a été particulièrement pénible pour les Samoans, qui ont encaissé quatre buts signés Soromon en neuf minutes. Le capitaine Moise Poida, Anrew Chicirua et Tom Philip Tomake en ont eux aussi profité pour inscrire leurs noms au tableau d'affichage.

Le duel au sommet entre Vanuatu et les îles Salomon s'annonce donc comme la grande affiche de la quatrième journée, programmée ce samedi. Dans le même temps, Tonga affrontera les Samoa Américaines, Tuvalu se mesurera aux îles Cook. Enfin, les îles Fidji tenteront de décrocher leur billet pour les demi-finales aux dépens de Tahiti.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Deuxième journée et première victoire des Samoa

28 août 2007