Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022

21 novembre - 18 décembre

Communiqué de presse

Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland

Tel: +41-(0)43-222 7777

Coupe du Monde de la FIFA 2022™

Le Qatar doit mettre en œuvre des conditions de travail équitables

Le Qatar se doit de mettre en œuvre, rapidement et durablement, des conditions de travail cohérentes et équitables pour tous. Telle est la conclusion à laquelle sont parvenus le Président de la FIFA Blatter, et le président de la Confédération syndicale internationale (CSI) et de la Confédération des syndicats allemands (DGB), Michael Sommer, au terme d’une heure de réunion au siège de la FIFA à Zurich, organisée par l’intermédiaire de Wolfgang Niersbach, président de la Fédération Allemande de Football (DFB).

Le Président de la FIFA a demandé au membre du Comité Exécutif Theo Zwanziger, qui a également pris part à la rencontre, de poursuivre le dialogue avec la CSI en impliquant les organisations de défense des droits de l’Homme et du droit du travail. Joseph S. Blatter a informé l’émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad bin Khalifa Al Thani, de cette rencontre. Les instances compétentes qataries ont déjà commencé à réagir il y a plusieurs mois aux sérieux problèmes constatés en termes de conditions de travail.

Les différents protagonistes se sont ensuite tour à tour exprimés à l’issue de la rencontre : "Il est un devoir pour l’économie et la politique de contribuer à améliorer cette situation insupportable au Qatar. C’est pourquoi je salue vivement l’initiative de la CSI et de la DFB car c’est en unissant nos forces que nous atteindrons notre objectif. Je suis convaincu que le Qatar prend cette situation très au sérieux. Ce débat autour du Qatar montre à quel point le football peut être important pour convaincre l’opinion publique et pour initier des changements", a déclaré le Président Blatter.

"Grâce à l’attribution de la Coupe du Monde au Qatar et au vif intérêt qu’elle suscite, nous avons la chance de pointer du doigt certains abus pour tenter de changer les choses durablement. Si nous y parvenons, nous aurons fait un grand pas en avant. C’est pourquoi il nous tenait particulièrement à cœur de réunir rapidement la CSI et la FIFA, qui est partenaire contractuel du Qatar", a déclaré Wolfgang Niersbach.

"Nous saluons le fait que la FIFA et la DFB s’engagent pour notre cause, à savoir créer des conditions de travail dignes de ce nom au Qatar. Ce pays, qui accueillera la Coupe du Monde, doit pouvoir garantir les normes de travail fondamentales que prévoit l’OIT pour ainsi éradiquer la discrimination et le travail forcé, et offrir aux 1,3 millions de travailleurs immigrés la liberté syndicale", a déclaré Michael Sommer.

"L’objectif est que le Qatar apporte des mesures concrètes lors de la séance du Comité Exécutif de mars 2014. Il s’agit également de responsabiliser les grandes entreprises, de même que la communauté internationale", a pour sa part déclaré Theo Zwanziger.

Explorer le sujet

Articles recommandés