Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Quatre Coupes du Monde et un seul rêve

Shane Smeltz of New Zealand controls the ball as Denis Caniza
© Getty Images

Peu de footballeurs peuvent se targuer d’avoir participé à quatre Coupes du Monde de la FIFA. Titulaire lors du dernier match du Groupe F d’Afrique du Sud 2010, face à la Nouvelle-Zélande, le latéral Denis Caniza est le premier Paraguayen à accéder à ce club très fermé.

"Je n’ai pas vu passer le temps !", s’exclame le numéro 4 à la FIFA quelques minutes après le 0:0 concédé par le Paraguay face à la Nouvelle-Zélande, qui qualifie les Guaranis pour les huitièmes de finale en tant que vainqueurs du groupe. "Je me suis préparé à fond pour cette compétition et je suis ravi de pouvoir la vivre. Je suis aussi très ému. Je dédie tout ça à mes enfants, qui vont pouvoir en profiter plus tard. Mais je veux aussi partager ces instants avec mes coéquipiers. C’est historique pour le Paraguay d’avoir remporté cette poule", affirme le défenseur de 35 ans.

Caniza a débuté avec les seniors albirrojos le 9 octobre 1996 face au Chili, lors d’une rencontre comptant pour la compétition préliminaire pour France 1998. Aucun Paraguayen n’a disputé autant de matches que lui dans le rendez-vous suprême du ballon rond : deux à France 1998, quatre à Corée/Japon 2002 et trois à Allemagne 2006. Face à la Nouvelle-Zélande, Denis a en plus enregistré sa 99ème cape…

"Pour nous, c’est une vraie fierté de jouer avec Denis, qui est un grand monsieur du football paraguayen. C’est une pièce essentielle du groupe et il se sait très aimé. Il faut beaucoup de discipline pour participer à quatre Coupes du Monde. Son expérience et sa façon d’être sont très importantes. Sa présence renforce la cohésion du groupe, qui vit très bien en Afrique du Sud", explique Roque Santa Cruz, autre cadre albirrojo.

Ambitions éternellesVisiblement ému, Caniza parvient tout de même à livrer une analyse lucide du match nul contre les Kiwis. "C’est un adversaire coriace que nous avons essayé de contourner et de perforer par tous les moyens, mais sans jamais y parvenir. Ils ont mis beaucoup de monde derrière et bloqué tous les espaces. Nous avons eu quelques occasions, mais ça n’a pas voulu entrer. Le bilan est globalement positif néanmoins, malgré l’énergie que nous avons dépensée cet après-midi pour pas grand-chose."

Interrogé sur son sentiment à l’issue du tirage au sort, il y a huit mois, le latéral confirme qu’il espérait bien finir premier de la poule. "C’est un groupe qui travaille très bien depuis trois ans. Il y a de grands joueurs qui rêvent d’aller très loin avec le maillot de l’équipe nationale. C’est le premier pas, mais il ne faut pas s’en contenter."

Éliminé par deux fois en huitième de finale, à France 1998 puis à Corée/Japon 2002, Caniza sait l’importance de se fixer des objectifs élevés. "Nous en avons parlé et nous savons bien que pour entrer dans l’histoire, il ne faut pas se déconcentrer ni trop fêter cette qualification. Il faudrait qu’on prenne ça comme quelque chose de normal. C’est maintenant que commencent les choses sérieuses, or cette Coupe du Monde est vraiment très équilibrée. La France a été éliminée et l’Italie n’a pas réussi à sortir de notre groupe. Alors rien ne nous empêchera de rêver de la grande finale !"

Explorer le sujet

Articles recommandés

Paraguay-Nueva Zelanda

Coupe du Monde de la FIFA™

Paraguay-Nueva Zelanda

24 juin 2010