Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

#WorldCupAtHome

Ronaldo de gala pour la fête des voisins

Cristiano Ronaldo of Portugal celebrates after scoring his team's second goal
© Getty Images

Pour la deuxième fois après le huitième de finale d'Afrique du Sud 2010, où un but de David Villa avait offert la victoire à l'Espagne, les voisins de la péninsule ibérique avaient rendez-vous en Coupe du Monde. Cette fois en phase de groupes de Russie 2018, les deux équipes ont produit un match de folie, avec un triplé d'un Cristiano Ronaldo à l'apogée de son art, deux retours au score des Espagnols et un match nul pour conclure l'une des plus belles confrontations du tournoi.

📝 En bref

Portugal 3-3 Espagne

📅15 juin 2018
_📍
Stade Fisht, Sotchi_

⚽️ Buteurs :
Portugal : Ronaldo (4' sp, 44', 88') | Espagne : Diego Costa (24', 55'), Nacho 58'

Compositions :

  • Portugal : Rui Patricio, Guerreiro, Fonte, Pepe, Cedric, Moutinho, Carvalho, Fernandes (Joao Mario, 68'), Guedes (Andre Silva, 80'), B. Silva (Quaresma 69'), C. Ronaldo.
  • Espagne : De Gea, Alba, Ramos, Piqué, Nacho, Koke, Busquets, Iniesta (Thiago 70'), Isco, Silva (Vázquez 86'), Costa (Aspas 77').
Cristiano Ronaldo of Portugal shakes hands with David Silva of Spain
© Getty Images

🤓 Le contexte

Pour les deux équipes, c'est le premier match dans le Groupe B de Russie 2018. Le Portugal a obtenu sa qualification pour la Coupe du Monde en passant par les barrages, après avoir été champion d'Europe deux ans plus tôt. Quant à l'Espagne, après le fiasco de Brésil 2014, elle est en pleine reconstruction. Elle a obtenu son billet pour la Russie sans trembler et l'équipe semble tenir la route, mais 48 heures avant le début du tournoi, son sélectionneur Julen Lopetegui est limogé et remplacé par Fernando Hierro, jusque-là directeur sportif de la Roja.

⚔️ Les clés du match

  1. Réussite : sur 8 frappes, le Portugal en a cadré 3, toutes victorieuses grâce à un Ronaldo très inspiré. Efficace sur les coups de pied arrêtés - il a marqué le premier but sur penalty et le troisième sur coup franc -, il a profité d'une erreur d'un De Gea mal avisé pour inscrire le deuxième.

  2. Résilience : les Espagnols sont revenus deux fois au score. Le Portugal avait ouvert la marque sur un penalty concédé par Nacho et converti par Ronaldo. Diego Costa a égalisé après avoir mystifié la défense portugaise, avant que Ronaldo ne redonne l'avantage aux Lusitaniens peu avant la pause. Après la reprise, Costa puis Nacho, sur une demi-volée spectaculaire, permettent à l'Espagne de virer en tête, mais une faute de Piqué va donner l'occasion au capitaine portugais d'égaliser, ponctuant ainsi une soirée parfaite sur le plan individuel.

  3. Possession et contre-attaques : fidèle à son style, l'Espagne a eu 61 % de possession et a su utiliser le ballon, sous la forme de longues périodes de domination. Le Portugal, de son côté, a fait mal à la Roja par ses contres : avec à la récupération Moutinho et William Carvalho, les joueurs de Fernando Santos ont créé le danger grâce à la rapidité de Ronaldo et de Gonçalo Guedes et à l'habileté technique de Bernardo Silva et de Bruno Fernandes.

🌟 Un joueur dans le match

Cristiano Ronaldo a débuté sa quatrième Coupe du Monde en signant la meilleure prestation de sa carrirèe dans l'épreuve. Le capitaine du Portugal a porté son équipe à bout de bras, en inscrivant un triplé qui a permis aux siens de prendre un point. Au-delà de son triplé, il faut souligner qu'il a fait mouche trois fois en quatre tentatives, participant par ailleurs à la construction du jeu et se montrant constamment dangereux par ses débordements sur les contres lusitaniens.

Il est ainsi devenu le troisième Portugais à inscrire un triplé en Coupe du Monde après Eusebio (1966) et Pauleta (2002).

🗣️🎙️ Entendu...

"J'ai de la chance que Cristiano soit portugais, car c'est le meilleur joueur du monde par sa puissance physique, par sa technique extraordinaire et surtout par sa force mentale. C'est lui qui a tiré l'équipe quand nous avons été menés au score." - Fernando Santos, sélectionneur du Portugal

"Je dois être très fier des garçons, de la façon dont nous avons relevé la tête quand les choses n'allaient pas dans notre sens et d'avoir recollé deux fois au score après avoir été menés. Nous avons fait preuve de caractère, de dévouement, de fierté et de personnalité. Cette équipe est mature." - Fernando Hierro, sélectionneur de l'Espagne

🔜 Et après ?

Dans ce Groupe B, l'Espagne et le Portugal se sont qualifiés, terminant respectivement première et deuxième. Cet ordre au classement s'est décidé au terme d'une ultime journée à rebondissements, avec le nul concédé par le Portugal contre la RI Iran, après avoir mené au score. Dans l'autre match, un but d'Iago Aspas à la 91ème minute a permis à la Roja de partager les points avec le Maroc.

Les deux sélections ont quitté la compétition au stade des huitièmes de finale : l'Espagne s'est inclinée aux tirs au but devant la Russie (1-1, 3-4 t.a.b.), hôte de la compétition, tandis que l'Uruguay a pris le dessus sur le Portugal (2-1).

Explorer le sujet

Articles recommandés