Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Ronaldo : "Je suis vraiment impatient"

Ronaldo Luis Nazario, LOC Member attends the press conference after the LOC board meeting
© Getty Images

À peine 100 jours. Difficile de croire que nous sommes si proches. J'ai pourtant l'impression que ce n'est qu'hier que le Brésil a gagné le droit d'organiser la Coupe du Monde de la FIFA™. Je me souviens de l'émotion que j'ai ressentie lorsque j'ai appris que mon pays allait accueillir l'événement footballistique le plus important de la planète.

Aujourd'hui, je ne suis plus sur le terrain comme joueur, mais je dois avouer que je commence à sentir la même anxiété que lorsque j'étais prêt à disputer un match. En fin de compte, la Coupe du Monde de la FIFA n'est-elle pas un "match" décisif dans la consolidation internationale du Brésil ? Les projecteurs sont braqués sur nous et le moment est venu de montrer réellement ce qu'est le Brésil et qui sont les Brésiliens.

Avec l'organisation de la Coupe du Monde cette année et des Jeux Olympiques en 2016, nous avons l'opportunité de montrer au monde que nous sommes non seulement une nation passionnée de sport, mais également un pays doté d'une économie solide, un leader dans le domaine de la biotechnologie, l'un des principaux producteurs de viande, de minerais et de soja. Bientôt, des milliers de touristes et de journalistes étrangers vont arriver dans nos aéroports pleins de curiosité, désireux de connaître le vrai Brésil.

Nous sommes également un pays de contrastes sociaux marqués, mais qui fait des efforts importants pour les corriger. Notre société est à la fois variée et soudée. Nous sommes une terre de gens talentueux, travailleurs, créatifs, innovants, autant de caractéristiques parfaitement incarnées par les dribbles magiques et déconcertants de Neymar, la musique du maître Tom Jobim et la science de Miguel Nicolelis, dont les recherches sur l'exosquelette donnent de l'espoir aux paraplégiques qui rêvent de remarcher un jour.

Notre pays est également multicolore, grâce à des richesses naturelles à couper le souffle. Le touriste qui se prépare à assister à la Coupe du Monde doit aussi être prêt à vivre une expérience inoubliable : personne ne repartira du Brésil sans quelques souvenirs mémorables liés à la beauté des plages du Nordeste, à l'immensité du fleuve Amazone ou à l'union entre la mer et la montagne qui donne à Rio de Janeiro des allures de toile de maître. Nous sommes une terre de bonheur et c'est dans la joie précisément que nous allons accueillir à bras ouverts tous les visiteurs venus chez nous pour la Coupe du Monde. Mais d'ici là, nous devons continuer à travailler.

Comme membre du Conseil d'Administration du Comité Organisateur Local (COL) de la Coupe du Monde de la FIFA, j'ai été un témoin privilégié du dévouement, des compétences et de l'engagement de tous ceux qui ont aidé à l'organisation d'un événement unique. Dans les 12 villes hôtes, j'ai vu de près les efforts réalisés par des milliers de personnes pour mettre sur pied une Coupe du Monde impeccable.

Dans nos préparatifs pour le Mondial, nous avons passé plusieurs tests grandeur nature. L'année dernière, nous avons organisé la meilleure édition de la Coupe des Confédérations de la FIFA. Cette opinion n'est pas seulement la mienne, mais également celle des supporters, des journalistes et du Président de la FIFA, Joseph S. Blatter.

Moins de six mois plus tard, nous avons accueilli un autre événement majeur : le Tirage au sort final, à Costa do Sauípe, dans l'État de Bahia. Après avoir pris connaissance des villes dans lesquelles elles disputeraient leurs rencontres, les 32 sélections qualifiées ont discuté de leurs plans opérationnels avec les membres du COL, de la FIFA et du Gouvernement fédéral.

Ces échanges entre les organisateurs et les sélections sont continus et ont connu une étape marquante le mois dernier, avec le Séminaire des équipes à Costão do Santinho, à Florianópolis. Les questions liées à la sécurité, au transport et à l'accueil des équipes ont été abordées de façon détaillée.

Aujourd'hui, nous sommes dans la dernière ligne droite des préparatifs. Depuis le début de l'année, nous avons déjà inauguré deux nouveaux stades : l'Arena das Dunas, à Natal, et le nouveau Beira-Rio, à Porto Alegre. Ce sont de belles enceintes, comme le seront l'Arena Amazonia, l'Arena da Baixada, l'Arena Pantanal et l'Arena de São Paulo.

D'ici la Coupe du Monde, les stades qui serviront pendant la compétition devront passer des événements-tests fondamentaux pour que toutes les personnes impliquées dans l'organisation puissent faire les derniers réglages opérationnels.

Dans peu de temps, le grand spectacle va commencer, avec les meilleurs joueurs de la planète. Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, Andrés Iniesta, Neymar... Je suis vraiment impatient. J'espère que vous serez au Brésil. Je vous donne rendez-vous à la Coupe du Monde !

Documents connexes

Explorer le sujet

Articles recommandés

Ronaldo répond aux internautes

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Ronaldo répond aux internautes

21 oct. 2013

"Il Fenomeno" Ronaldo ouvre la boîte à souvenirs

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

"Il Fenomeno" Ronaldo ouvre la boîte à souvenirs

21 oct. 2013

Ronaldo évoque les meilleurs moments de sa carrière

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Ronaldo évoque les meilleurs moments de sa carrièr...

27 août 2013

Ronaldo (BRA)

Ronaldo (BRA)

04 avr. 2012

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

100 jours, 100 000 spectateurs

04 mars 2014

Interview de Blatter à J-100 de Brésil 2014

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Interview de Blatter à J-100 de Brésil 2014

04 mars 2014

Brésil 2014 : J-100 !

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Brésil 2014 : J-100 !

03 mars 2014

FIFA President Joseph S. Blatter

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Blatter : "Ce tournoi connaîtra un immense succès"

04 mars 2014

#Plusque100jours avant le coup d'envoi de Brésil 2014 !

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

#Plusque100jours avant le coup d'envoi de Brésil 2...

03 mars 2014