Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Savourer le présent en souriant au futur

© Getty Images
  • La Belgique a décroché pour la première fois une place sur le podium
  • Les Belges ont battu les Anglais pour la deuxième fois à Russie 2018
  • La Diables Rouges imaginent un futur encore meilleur

De notre reporter d'équipe avec la Belgique, Simon Massart

"Quel plein d'émotions", crie Vincent Kompany, médaille de bronze de Russie 2018 accrochée à la main et le sourire collé au visage, quelques minutes après être descendu du premier podium de la Belgique en Coupe du Monde de la FIFA. L'étiquette de génération dorée incapable de traduire les attentes placées en elle s'est allégée d'un coup ce 14 juillet face à l'Angleterre (2-0). Quatre ans avant cette troisième place historique, 16 des 23 joueurs de Roberto Martinez avaient enregistré pour la première fois dans l'histoire du Plat Pays quatre victoires au tournoi mondial avec son prédécesseur Marc Wilmots.

"Nous avons progressé très vite dernièrement grâce à une méthode plus efficace pour préparer nos matches. Les résultats ont été visibles en Russie", se félicite le joueur de 32 ans, déterminé à ne pas répondre à la question que tout le monde se pose en Belgique. "J'ai besoin de temps pour décider si je continue avec les Diables Rouges, c'est une décision trop importante pour être prise sous le coup de l'émotion", insiste-t-il.

Eden Hazard lui s'autorise déjà à se projeter vers le futur, le trophée de l'Homme du Match Budweiser à la main pour la troisième fois dans le tournoi. "Dans deux ans, on sera encore plus forts. Notre Coupe du Monde est une réussite mais je suis convaincu que notre futur sera encore meilleur", souligne-t-il. L'un des chefs d'orchestre de la meilleure attaque du tournoi (16 buts) a eu le dribble facile lors de chacune de ses sorties. Le capitaine s'est offert trois buts sur les pelouses russes et des marques de progrès, après des prestations sans grand relief quatre ans plus tôt.

Le bonheur collectif belge prend encore plus de saveur avec la satisfaction d'avoir ajouté la manière au résultat quand c'était possible. Une joie partagée par Hazard et de nombreux joueurs. "Je considère qu'on a été l'équipe la plus belle à voir jouer du tournoi", assure de son côté Axel Witsel, l'esprit déjà tourné vers les prochaines échéances internationales.

"Nous avons été costauds du début à la fin grâce à notre maturité dans les moments difficiles. Un vrai cap a été franchi ces dernières semaines. Cela me donne une grande confiance pour la suite et la conviction que nous serons encore meilleurs dans le futur", conclut l'un des travailleurs de l'ombre, heureux d'enfin voir la Belgique dans la lumière.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

L'histoire belge finit bien (2-0)

14 juil. 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Meunier, aussi atypique que normal

13 juil. 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

De Bruyne, accepter pour mieux se relever

11 juil. 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Les cinq coups gagnants de Martinez

10 juil. 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Russie 2018 : Belgique - Angleterre en images

14 juil. 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Résumé : Belgique 2-0 Angleterre

14 juil. 2018