Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Signé Müller

Thomas Mueller of Germany (L) celebrates scoring
© Getty Images

La scène a lieu le 3 mars 2010 à Munich, alors que l'Argentine vient de battre la Mannschaft 1:0 sur ses terres. Diego Maradona fait son entrée dans une salle bondée, s'assied et s'apprête à donner une conférence de presse. Puis il jette un coup d'œil sur sa droite et repère un jeunot au visage enfantin en survêtement de l'équipe d'Allemagne. Plutôt surprenant...

L'homme en question n'est autre que Thomas Müller que Maradona n'avait pas reconnu... Depuis aujourd'hui, El Pelusa ne risque plus de se tromper sur le jeune homme de vingt ans. L'attaquant bavarois pourrait même hanter ses nuits pendant un bon moment. FIFA.com revient sur les performances de Müller et de Javier Pastore, lui aussi en lice pour le titre de Meilleur Jeune Joueur Hyundai, au stade de Green Point.

Thomas Müller : L'attaquant de l'équipe d'Allemagne a écrit un nouveau chapitre de son conte de fées mondialiste en signant une nouvelle prestation exceptionnelle. Dès la 3ème minute, l'Argentine a fait les frais de sa verve dévastatrice. Bastian Schweinsteiger fouette un excellent coup franc dans la surface de réparation, où un Müller affamé de Jabulani devance Nicolas Otamendi et marque d'une déviation de la tête. Il offre ensuite l'occasion à Miroslav Klose d'aggraver le score mais, fait assez rare, la frappe de son coéquipier du Bayern Munich passe au dessus du cadre. Peu après, Müller réussi un bon dribble et se met en position de tir mais le ballon est dévié par la jambe tendue de Nicolas Burdisso. En seconde période, le Munichois continue d'inquiéter les hommes de Maradona. Il combine efficacement avec Schweinsteiger et Mesut Özil jusqu'à son remplacement à la 84ème minute. Le jeune joueur sort sous les applaudissements et a même droit à une standing ovation, un acte de reconnaissance qui en dit long.

Malheureusement, au cours du match, Müller hérite d'un carton jaune, le deuxième du tournoi. Cet unique faux pas dans un ballet parfaitement exécuté le prive donc de la demi-finale. "Son absence est véritable coup dur car il a démontré à quel point il pouvait être dangereux", regrette Joachim Löw. L'intéressé, lui, préfère voir le côté positif : "C'est fantastique. Battre l'Argentine 4:0, c'est invraisemblable ! Je ne trouve pas les mots pour décrire une telle performance. J'imagine que l'Allemagne doit être en ébullition. Il y a de quoi !"

Javier Pastore : Au bout de 70 minutes de jeu, les *Albicelestes *sont déjà menés 2:0. Maradonna décide alors de faire entrer le meneur de jeu de Palerme, le préférant à des jokers de luxe plus aguerris tels que Juan Sebastian Veron, Sergio Agüero et Diego Milito. Malheureusement, Pastore n'a pas justifié la confiance placée en lui. Il rate plus de la moitié de ses 21 passes, tente deux centres difficilement négociables et ses deux tirs passent loin du cadre. De son côté, l'Allemagne inscrit deux buts supplémentaires et n'en concède aucun.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Dominic Adiyiah of Ghana shows his dejection

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

La détresse d'Adiyiah

02 juil. 2010

DURBAN, SOUTH AFRICA - JUNE 28:  Mark Van Bommel of the Netherlands challenges Vladimir Weiss of Slo

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Le duo slovaque part la tête haute

28 juin 2010

Thomas Mueller of Germany celebrates scoring his teams fourth past goal David James of England

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Le meilleur match jusqu'à présent ?

29 juin 2010

Argentina - Germany

Coupe du Monde de la FIFA™

Argentina - Germany

03 juil. 2010