Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Le Soccer City prêt pour le grand final

Soccer City
© LOC

Lors de la finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2010, qui verra s'affronter l'Espagne et les Pays-Bas, la planète aura les yeux rivés sur une pelouse du Soccer City de Johannesburg en parfait état. En effet, une équipe spécialisée dans l'entretien des terrains a travaillé dur pendant les derniers mois pour faire en sorte que le dénouement de la compétition se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Grâce aux efforts de Juane Klingbiel, chef d'équipe, et de ses collaborateurs, le gazon sera comme neuf. Pour les joueurs, impossible d'invoquer l'excuse du terrain au moment de se disputer la Graal devant les téléspectateurs du monde entier. Après rénovation, le stade a été inauguré en mai dernier et on peut considérer que la pelouse n'en est encore qu'à ses débuts. Il faut dire que la finale ne sera que le huitième match du tournoi à se dérouler dans cette enceinte capable d'accueillir jusqu'à 84 490 personnes, soit la plus grande capacité pour un stade africain.

Une pelouse impeccableComment le stade le plus utilisé durant Afrique du Sud 2010 s'en est-il sorti ces dernières semaines ? "Très bien, affirme Klingbiel sans hésiter. Je crois que c'est l'un des plus beaux terrains que j'aie jamais vus. Le ballon n'accroche pas, la pelouse tiens bien et tout se passe au mieux. Je suis très content. C'est encore mieux que ce que j'espérais (pour la finale). Les retours de la part de l'ensemble des équipes sont excellents, ça me permet de dormir sur mes deux oreilles."

La nouvelle enceinte a été érigée sur le site de l'ancien stade national, construit au milieu des années 1980 et largement reconnu comme le temple sud-africain du football. De nombreux matches cruciaux s'y sont déroulés, dont la finale de la Coupe d'Afrique des Nations qui a vu les *Bafana Bafana *triompher sur leurs terres en 1996. Financé à l'époque par la grande famille du ballon rond, le stade avait notamment accueilli la première grande apparition publique de Nelson Mandela après sa libération en 1990. Il abritait également des concerts, des rencontres internationales de rugby et, bien sûr, les matches des Kaizer Chiefs et des Orlando Pirates.

Dans sa nouvelle configuration, l'enceinte gagne en originalité mais figure surtout désormais parmi l'élite des stades à l'échelle mondiale. L'achèvement des travaux et l'inauguration réussie font la fierté de tout le peuple sud-africain. Situé tout près de Soweto, le township considéré comme l'un des plus fervents en matière de football, le Soccer City a pris la forme d'une calebasse géante. Aussi connu sous le nom de "melting pot des cultures", le stade donne parfois l'impression d'un récipient en train de cuire au milieu des flammes, en raison de ses couleurs vives. Cela lui a donc valu un autre surnom, celui de "pit of fire", du nom du four creusé à même la terre pour faire cuire les aliments.

"L'Afrique du Sud est capable""La mise en place des pelouses a commencé en même temps que celle du stade. Ç'a été incroyable de voir les deux se développer en parallèle. Je suis très fier (du stade). Les gars se sont surpassés pour y arriver. Je n'ai jamais rien vu de tel. C'est fou de se dire qu'il s'agit d'Afrique du Sud 2010 et que c'est moi qui bosse sur cette pelouse. Quelle expérience, c'est magique."

"La Coupe du Monde s'est déroulé dans une ambiance extraordinaire. Ç'a beaucoup joué pour le pays et je pense que les gens ont apprécié cet événement. Nous avons réussi tous les examens et j'imagine que tout le monde est très heureux. La finale sera également un temps fort, surtout quand ça sera terminé. On pourra se dire que tout s'est bien passé. Lors du premier match et de la cérémonie d'ouverture, je me suis dit : 'L'Afrique du Sud est vraiment capable d'y arriver'. C'a été un moment tout particulier pour moi."

"Je suis content de mon travail et de celui de mon équipe. Sans ces gars là, on n'y serait pas arrivés. A chaque match, lorsqu'on voit les joueurs débouler, les gens sourire et qu'on entend sonner les vuvuzelas, on se dit qu'on peut se congratuler et être satisfaits de notre travail."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Soccer City Stadium during the FIFA World Cup

Coupe du Monde de la FIFA™

Soccer City Stadium during the FIFA World Cup

17 juin 2010

Soccer City opens the 2010 FIFA World Cup

Coupe du Monde de la FIFA™

Soccer City opens the 2010 FIFA World Cup

11 juin 2010