Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Stojkovic maintient la Serbie à flot

Vladimir Stojkovic of Serbia celebrates after he saved a penalty
© Getty Images

L'espace d'un instant, Nemanja Vidic a craint le pire. Le défenseur de Manchester United, considéré comme le joueur emblématique de sa génération, a bien failli causer la perte de son équipe. Alors que la Serbie menait 1:0 contre l'Allemagne à l'heure de jeu, l'ancienne star de l'Etoile Rouge de Belgrade a concédé un penalty pour une main incompréhensible dans la surface de réparation. Difficile d'imaginer pire scénario, d'autant que son équipe avait impérativement besoin d'une victoire pour conserver une chance de se qualifier pour les huitièmes de finale. Vidic, qui vit en Angleterre, sait pourtant que les Allemands n'ont pas pour habitude de manquer ce genre d'occasions.

Lukas Podolski a calmement posé le ballon sur le petit rond blanc. L'ex-grand espoir du football allemand n'a jamais manqué de confiance ni de sang-froid. Dans ces conditions, comment imaginer qu'il puisse échouer ? Podolski a pris quelques pas d'élan et, du gauche, envoyé une frappe sèche à ras de terre. Malheureusement pour lui, Vladimir Stojkovic a bondi du bon côté, sur sa gauche, et repoussé le ballon.

L'espace d'un instant, Podolski et ses coéquipiers sont restés interdits. Une incrédulité que beaucoup de gens à travers le monde ont sans doute partagée en consultant le tableau d'affichage au coup de sifflet final. Contre toute attente, la Serbie a donc battu une équipe d'Allemagne réduite à dix, sur un but de Milan Jovanovic à la 38ème minute de jeu. "J'étais vraiment soulagé", confie Vidic à la FIFA, quelques minutes avant de quitter le stade de Port Elizabeth. "J'ai commis une énorme erreur. J'étais désorienté et j'ai touché le ballon de la main. Heureusement, Stojk nous a sauvé la mise."

"Je suis allé le voir après le penalty pour lui dire : je te dois un cadeau, qu'est-ce qui te ferait plaisir ? Mais maintenant que j'y pense, je crois que c'est plutôt lui qui devrait me faire un cadeau. Tous les projecteurs sont braqués sur lui. C'est un vrai héros ! Tout ça, c'est grâce à moi !"

Pas de secret
Le portier de Wigan est effectivement devenu très populaire, que ce soit auprès des supporters serbes, qui ont chanté son nom jusqu'à la fin du match, ou parmi ses coéquipiers. "Tout le monde est venu l'embrasser dans le vestiaire", glisse Neven Subotic à FIFA.com. "En ce qui me concerne, il a fait un grand match. Il a réussi des arrêts décisifs mais le penalty, c'était autre chose ! C'était déjà arrivé contre le Ghana. Nous avions concédé un penalty inutile et nous avions perdu. Nous avons tous cru que l'histoire allait se répéter. Heureusement, Stojkovic a réussi une parade exceptionnelle."

Alors, y a-t-il un secret qui se cache derrière l'exploit du gardien serbe ? "Pas du tout", répond le principal intéressé. "Je ne savais pas où il allait tirer. J'ai fait mon choix et, par chance, j'ai deviné juste. Je suis très, très heureux. Nous avons battu une grande équipe mais, maintenant, il faut se concentrer sur le prochain match si nous voulons nous qualifier pour la suite du tournoi."

Pour monter sur le podium d'une Coupe du Monde de la FIFA, il faut parfois pouvoir compter sur un gardien efficace dans l'art d'arrêter les penalties. Ce ne sont pas Jan Tomaszewski (Pologne), Harald Schmacher (RFA), Sergio Goycochea (Argentine) et Taffarel (Brésil) qui diront le contraire. La Serbie ne nourrit sans doute pas d'ambitions aussi élevées, mais si les *Beli Orlovi *arrachent une qualification historique pour les huitièmes de finale, nul doute que cet arrêt époustouflant reviendra souvent dans les conversations des supporters serbes.

Vidic aurait alors de bonnes raisons d'exiger un cadeau somptueux de la part de son coéquipier.

Explorer le sujet

Articles recommandés