Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

9 juin - 9 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2006™

Suède - Paraguay. Les réactions des entraîneurs

Lars Lagerback (sélectionneur national de la Suède)

Ce soir, nous avons été très forts collectivement. Sauf tout le respect que je dois à l'équipe du Paraguay, je pense que nous nous sommes créé plus d'occasions. Je suis soulagé. Mais surtout, je suis très satisfait du travail fourni par mes joueurs. Ils méritent la victoire.

Bien sûr, il est toujours frustrant d'être sur le banc et de voir tant d'occasions gâchées. Mais je préfère ça qu'une équipe qui joue mal et ne se crée aucune occasion. En général, quand vous ne réussissez pas à marquer, il y a deux raisons : la première, c'est que vous n'arrivez pas à concrétiser. Et l'autre, c'est que votre adversaire est très bon défensivement.

Concernant Zlatan, il ressentait une douleur musculaire à la jambe. Notre staff médical m'a dit que s'il disputait la deuxième mi-temps, il risquait d'aggraver sa blessure et d'être "out" pour le reste du tournoi. Nous avons donc préféré le ménager.

Je suis très heureux que les remplacements aient fonctionné. Ce n'est pas toujours le cas. Parfois ça marche, d'autres fois non. Ce soir, nous allons savourer et dès demain matin, il faudra penser à l'Angleterre.

Anibal Ruiz (sélectionneur national du Paraguay)

Nous sommes en Coupe du Monde, dont ça fait toujours mal. C'est dur pour les gars, c'est dur pour moi, mais c'est la vie. On ne peut pas toujours atteindre tous ses objectifs. Il faut savoir l'accepter. Je crois que le match a été équilibré, même si la Suède s'est probablement créé plus d'occasions et a plus souvent eu le ballon.

J'ai utilisé les remplaçants pour essayer d'apporter un peu plus d'agressivité à mon équipe. Rogue Santa Cruz était fatigué. De toutes façons, je comptais bien faire entrer Julio Dos Santos à un moment ou à un autre. Malheureusement, l'un de mes joueurs a ressenti une contraction musculaire. J'ai donc été obligé de revoir mon schéma tactique. Mais il ne sert à rien de se plaindre. C'est dur à digérer, mais je tiens à féliciter la Suède pour sa victoire.