Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

9 juin - 9 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2006™

Suivez Angleterre - Paraguay EN DIRECT !

L'un des grands favoris d'Allemagne 2006, l'Angleterre, fait son entrée dans la compétition contre le Paraguay, ce 10 juin à Francfort. Mais attention : les hommes de Sven-Goran Eriksson auraient tort de sous-estimer leur adversaire du jour dans ce Groupe B. En effet, les Guaranis sont bien déterminés à décrocher une troisième qualification successive pour un deuxième tour de la Coupe du Monde de la FIFA.

Les listes

Outre-Manche, tout le monde s'accorde à penser que Eriksson dispose d'un groupe plus expérimenté qu'en 2002. Steven Gerrard et Frank Lampard se sont imposés comme deux des meilleurs milieux offensifs du Vieux Continent, suffisamment prolifiques pour pallier une éventuelle absence de Wayne Rooney. La blessure de ce dernier incitera certainement le stratège suédois à aligner le duo Peter Crouch - Michael Owen.

Côté paraguayen, on a le même genre de préoccupations concernant la pointe de l'attaque, avec la blessure de José Saturnino Cardozo et l'incertitude concernant la disponibilité de Roque Santa Cruz. Mais heureusement pour le sélectionneur Anibal Ruiz, il existe une excellente solution de rechange en la personne de Nelson Valdez. De plus, l'arrière-garde sud-américaine est réputée pour son hermétisme, qu'elle doit à l'excellent gardien Justo Villar ainsi qu'aux solides défenseurs Carlos Gamarra et Julio Cesar Cáceres.

Les qualifications

L'Angleterre n'a jamais vraiment été en difficulté au cours des éliminatoires. Elle l'a emporté huit fois en dix sorties, battant même la Pologne – son principal rival – à chacune des deux manches. Quant aux Albirrojos, ils ont terminé à la quatrième place de la Zone Amérique du Sud, avec un total de huit victoires, quatre matches nuls et six défaites en 18 rencontres. Pour les hommes d'Anibal Ruiz, le haut fait de la campagne qualificative a eu lieu à domicile contre l'Argentine, où un succès 1-0 leur a permis d'obtenir leur billet pour l'Allemagne.

Les face-à-face

Les deux équipes se sont rencontrées à deux reprises au cours de l'histoire. Les deux confrontations se sont soldées par des victoires confortables pour l'Angleterre : 3-0 au deuxième tour de Mexique 1986 (grâce à deux buts de Gary Lineker et un de Peter Beardsley), puis 4-0 en match amical en avril 2002, Owen en profitant pour inscrire son nom au tableau d'affichage.

L'Histoire en Coupe du Monde

L'Angleterre a fait ses premiers pas en Coupe du Monde de la FIFA en 1950 au Brésil. Mais cela reste anecdotique par rapport à ce qui devait suivre seize ans plus tard, où elle remporte le tournoi dont elle est l'organisatrice. En finale contre l'Allemagne de l'Ouest, un hat-trick de Geoff Hurst et un but de Martin Peters envoient tout un peuple au paradis. La deuxième meilleure performance de la patrie du football est une place de demi-finaliste à Italie 1990.

Pour ce qui est du Paraguay, si sa première participation à l'épreuve reine remonte à 1930, il a dû s'y reprendre à quatre fois avant d'atteindre le deuxième tour de la compétition. C'était en 1986. Par la suite, les Guaranis sont de nouveau sortis des groupes en 1998 et en 2002. L'objectif cette année est évidemment d'aller encore plus loin.

Le duel à suivre

Cette rencontre met aux prises deux formations réputées, sur leurs continents respectifs, pour la qualité de leur jeu aérien. Côté anglais, la menace viendra des coups de pieds arrêtés de David Beckham, que le défenseur central John Terry et le géant Peter Crouch (sous réserve de titularisation, bien sûr) savent parfaitement propulser au fond des filets. Toutefois, les Sud-Américains ont du répondant dans ce domaine. On pense en particulier à Carlos Gamarra et Nelson Haedo Valdez.

Les sélectionneurs

Pour Eriksson, Allemagne 2006 marquera la fin d'une époque. A l'âge de 58 ans, après cinq années et demie passées à la tête de la sélection anglaise, le Suédois a bien l'intention de partir en beauté. "Cela fait 40 ans que nous n'avons pas gagné un grand tournoi. Le moment est venu", souligne-t-il. D'un naturel prudent, Eriksson paraît déterminé cette fois-ci à parvenir à ses fins, coûte que coûte, comme en atteste l'inclusion dans sa liste de Walcott, jamais sélectionné jusqu'ici. Une éventuelle indisponibilité de Rooney pourrait même le forcer à remiser son 4-4-2 traditionnel, mais sans doute pas avant le second match.

En face, on a également affaire à un adepte du 4-4-2. Cependant, étant donné l'adversaire du jour, Ruiz optera peut-être pour un milieu de terrain à cinq unités. Aujourd'hui âgé de 63 ans, l'Uruguayen avait été placé aux commandes des Albirrojos, de façon temporaire, juste après Corée/Japon 2002. Ses bonnes performances lui ont permis de conserver son poste. A l'approche du grand rendez-vous du 10 juin, il ne se laisse certainement pas gagner par l'euphorie : "Je suis très heureux de rencontrer l'Angleterre en match d'ouverture. Cela nous forcera à redoubler de concentration dès la première minute du tournoi".