Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Classement FIFA

L'Islande monte en puissance et en ambition 

  • L’Islande signe la meilleure performance de son histoire et pointe au 18ème rang du Classement FIFA
  • Les Islandais ont gravi 113 échelons en moins de six ans
  • Les demandes de billets pour la Coupe du Monde en Islande représentent 16 % de la population du pays

Il y a moins de six ans, l’Islande occupait la 131ème place du Classement mondial FIFA/Coca-Cola et n’avait jamais participé à la phase finale d'un grand tournoi. Elle venait de terminer les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™ en dernière position, avec une victoire en huit matches. Son bilan dans la compétition préliminaire de l’UEFA EURO 2012 allait s’avérer identique : un succès en huit sorties.

Compte tenu de leur faible population, les Islandais auraient pu se contenter d'accepter le rôle de figuration qui leur semblait promis. En mai 2012, la sélection touchait le fond avec cette fameuse 131ème place. Mais dans l'ombre, la Fédération islandaise de football (KSI) investissait déjà depuis plusieurs années dans des équipements susceptibles de répondre aux conditions climatiques difficiles, ou encore dans la formation des entraîneurs et des jeunes talents. Ces efforts de longue haleine ont fini par payer.

Aujourd’hui, l’Islande n’a plus rien d’une équipe de seconde zone. Installés au 18ème rang de la hiérarchie mondiale - le meilleur classement de leur histoire -, les Islandais se préparent à disputer leur deuxième grande compétition internationale, quatre ans après avoir manqué de peu la qualification pour Brésil 2014.

L’histoire de cette ascension vertigineuse de 113 places repose sur deux piliers : une progression régulière et la conviction acquise par tout un groupe d’avoir sa place au plus haut niveau. "Nous avons atteint les quarts de finale de l’UEFA EURO 2016 et nous avons perdu 5:2 contre la France. Peut-être que nous avons manqué d’ambition", s’interrogeait récemment le sélectionneur Heimir Hallgrimsson. "Je ne vais pas dire aujourd’hui que nous allons gagner la Coupe du Monde mais au moins, maintenant, nous sommes conscients de la situation. Nous allons essayer de rester en Russie un peu plus longtemps qu’à l’Euro."

En cette période relativement calme sur la scène internationale, les protégés d’Hallgrimsson font partie des rares sélections à enregistrer une avancée significative dans la dernière édition du Classement mondial. Cette nouvelle poussée doit beaucoup aux récents succès obtenus à Jakarta contre une sélection locale et l’équipe nationale d'Indonésie sur un score cumulé de 10:1.

Hallgrimsson en a profité pour faire tourner son effectif. En l’absence de ses titulaires habituels, le technicien a voulu donner une occasion de briller à quelques joueurs moins connus. Albert Gudmundsson (PSV Eindhoven) a signé un triplé lors du succès 4:1 face aux hôtes, qui avaient pourtant ouvert le score. Un peu plus tôt, les visiteurs avaient déjà corrigé une sélection locale 6:0.

Le programme de l’Islande en Russie
16 juin : Argentine-Islande (Moscou)
22 juin : Nigeria-Islande (Volgograd)
26 juin : Islande-Croatie (Rostov-sur-le-Don)

L’équipe est devenue un objet de fierté nationale. Durant l’Euro 2016, 30 000 supporters, soit près de 10 % de la population totale, avaient fait le déplacement en France. Ils devraient être encore plus nombreux en Russie. À la fin du mois, on recensait 52 899 demandes de billets, ce qui signifie que plus de 16 % des Islandais espèrent accompagner leurs héros dans cette aventure historique.

La qualification de l’Islande en quelques mots
"Quand on est dans un bon jour, on peut battre n’importe qui. Nous l’avons prouvé ces dernières années. Mes joueurs ont montré que plus l’événement est important, plus ils sont concentrés et performants."
Heimir Hallgrimsson, sélectionneur de l’Islande

"Je crois que nous avons de bonnes chances de passer la phase de groupes. Nous n’avons rien à perdre. Nous aborderons cette Coupe du Monde avec la même mentalité qu’à l’Euro."
Gylfi Sigurdsson, milieu de terrain de l’Islande

"Lionel Messi est l’un des meilleurs, sinon le meilleur joueur de tous les temps. Ce sera intéressant de se mesurer à lui. Nous savons que ce sera dur et que nous devrons défendre 95 % du temps. Mais les 5 % restants, quand nous pourrons jouer un peu, nous allons tout faire pour marquer et créer la surprise."
Johann Berg Gudmundsson, ailier de l’Islande

"Ce sera notre première Coupe du Monde. La plupart de nos supporters espéraient nous voir tomber sur le Brésil ou l’Argentine. Leur souhait s’est réalisé."
Olafur Skulason, milieu de terrain de l’Islande

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA™

Sigurdsson, clap de faim de succès

19 oct. 2017

Coupe du Monde de la FIFA™

Des lendemains qui chantent pour l'Islande

10 oct. 2017

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Hallgrimsson, le verre de l'amitié et les dents du bonheur

08 févr. 2017

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Russie 2018 : Réaction de Heimir Hallgrimsson (Isl...

01 déc. 2017