Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Tout ce qu’il faut savoir sur vos équipes favorites

© Getty Images

A quelques jours du coup d’envoi de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018, la version française de FIFA.com se penche sur les équipes francophones de la compétition et analyse les enseignements que l’on peut tirer de la dernière ligne droite de leur préparation avant leur entrée en lice en Russie.

France

Matches de préparation
France 2-0 République d’Irlande
France 3-1 Italie
France 1-1 Etats-Unis

A retenir
Si les supporters se basent sur la dernière impression laissée par les Bleus, ils auront peut-être quelques inquiétudes avant l’entrée en lice contre l’Australie, le nul contre les Américains ayant révélé plus d’interrogations que de certitudes. Mais Didier Deschamps préfère retenir la maîtrise affichée lors des deux premiers matches, l’efficacité de ses attaquants, et la compétitivité de l’ensemble de son effectif, où il estime avoir de la concurrence et des solutions de rechange à tous les postes. Le meilleur exemple vient des latéraux, Benjamin Pavard et Lucas Hernandez ayant montré leur solidité, au cas où les titulaires, Djibril Sidibé et Benjamin, tous deux blessés pendant la saison, connaîtraient une baisse de régime

Belgique

Matches de préparation
Belgique 0-0 Portugal
Belgique 3-0 Egypte
Belgique - Costa Rica, le 11 juin à 20h45 (CET)

A retenir
Pour se préparer à affronter l’élite du football mondial, les Diables Rouges avaient opté pour un programme corsé, avec les champions d’Europe et les vice-champions d’Afrique en titre. Contre les Portugais, les attaquants ont certes semblé en panne d’inspiration, mais la solidité de la défense a rassuré Robert Martinez. Même sans Vincent Kompany, blessé lors d’un entraînement, les Belges ont confirmé leur imperméabilité face aux Pharaons, en y ajoutant cette fois l’efficacité face au but. La titularisation d’Axel Witsel pour ce deuxième match a semblé ramener confiance et stabilité dans l’entrejeu et permis à Kevin de Bruyne de se concentrer sur son rôle de chef d’orchestre.

Suisse

Matches de préparation
Espagne 1-1 Suisse
Suisse 2-0 Japon

A retenir
L’Espagne en avait fait les frais en 2010, l’Argentine a failli le vérifier en 2014 : la Suisse est un adversaire coriace pour les favoris. La Nati a confirmé ce statut - et son bon parcours qualificatif pour Russie 2018 - en tenant la Roja en échec 1-1 à Villarreal, notamment grâce à une force de caractère qui lui a permis de ne pas craquer lorsqu’elle était menée au score et subissait les assauts espagnols. Ricardo Rodriguez avait signé le but égalisateur, avant de récidiver quelques jours plus tard en ouvrant le score lors de la tranquille victoire contre le Japon. Quels enseignements Vladimir Petkovic a-t-il tiré de cette préparation ? Que son équipe est solide et n’a pas perdu sa capacité à faire souffrir les gros bras. Cela tombe bien, la Suisse débutera sa Coupe du Monde contre le Brésil…

Maroc

Matches de préparation
Ukraine 0-0 Maroc
Maroc 2-1 Slovaquie
Estonie 1-3 Maroc

A retenir
10 juin 2017. C’est la date de la dernière défaite du Maroc, ce qui signifie que les Lions de l’Atlas arrivent en Russie forts d’une invincibilité d’un an, confirmée notamment par les trois matches de préparation contre des équipes européennes. Les hommes d’Hervé Renard, qui n’avaient pas encaissé de but durant le dernier tour des qualifications africaines, ont certes cédé une fois conte les Slovaques et les Estoniens, mais ont brillé face au but, confirmant un potentiel offensif impressionnant, à l’image de Younès Belhanda, buteur lors des deux matches, Hakim Ziyech, Youssef En-Nesyri ou le néophyte Ayoub El Kaabi, révélation du CHAN 2018.

Tunisie

Matches de préparation
Portugal 2-2 Tunisie
Tunisie 2-2 Turquie
Espagne 1-0 Tunisie

A retenir
Pour se préparer à survivre dans un groupe comptant notamment la Belgique et l’Angleterre, la Tunisie a décidé de se frotter à de grosses cylindrées européennes. Les Aigles de Carthage n’ont certes gagné aucun de leurs trois matches de préparation, mais à cinq minutes près, ils auraient pu sortir invaincus de leur tournée sur le Vieux Continent. En effet, seul un but en fin de match de Iago Aspas les a empêchés de tenir les champions du monde 2010 en échec, alors qu’ils avaient remonté deux buts au champions d’Europe portugais une semaine plus tôt. Naabil Maâloul sait donc qu’il peut s’appuyer sur une équipe capable de tenir tête aux favoris, mais qui doit également apprendre à gérer ses fins de match. Car contre la Turquie, les Tunisiens ont concédé l’égalisation à la dernière minute.

© AFP

Sénégal

Matches de préparation
Luxembourg 0-0 Sénégal
Croatie 2-0 Sénégal
Sénégal - Luxembourg, le 11 juin à 15h00 (CET)

A retenir
Pour son retour en Coupe du Monde après 16 ans d’absence, le Sénégal a de grandes ambitions, mais peu de certitudes. Et ce ne sont pas les récents matches amicaux qui vont rassurer Aliou Cissé. Mais le sélectionneur des Lions de la Téranga peut se servir de cette double déception pour prévenir ses troupes de tout excès de confiance. Tout un pays s’attend à voir ses héros réitérer les exploits de 2002 mais, pour avoir été membre de cette génération exceptionnelle, l’entraîneur sait que la prudence et l’humilité sont ses meilleures armes.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

J-4, les quatre fantastiques

10 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Xabi Alonso : "Je ne vois pas d'équipe meilleure que l'Espagne"

09 juin 2018