Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Toute l'Afrique derrière le Ghana

Ghana fans celebrate
© Getty Images

Le Ghana a la possibilité d'emmener l'Afrique vers des sommets jamais atteints en Coupe du Monde de la FIFA. C'est donc tout le Continent Mère, y compris ses plus grandes stars du football, qui sera supporter des Black Stars, vendredi soir contre l'Uruguay à Soccer City.

Jamais en effet une équipe africaine ne s'est hissée dans le dernier carré de l'épreuve reine du football mondial. En cas de victoire contre la Celeste, Asamoah Gyan, John Mensah et compagnie entreront dans la légende. Ils en ont d'ailleurs déjà entrouvert la porte puisqu'en battant les États-Unis en huitièmes de finale, le Ghana est devenu le troisième pays africain seulement quart de finaliste d'une Coupe du Monde de la FIFA. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin, surtout quand l'action se déroule quasiment à domicile ?

À la maison, par exemple dans les rues d'Accra, capitale du Ghana, la fièvre monte. Du Cap au Caire en passant par Lubumbashi, l'Afrique croit au miracle. Non qu'elle sous-estime les qualités d'une équipe uruguayenne qui a fait ses preuves, mais tout simplement parce que les jeunes Black Stars ont montré qu'ils étaient à la hauteur. Technique, passion, ténacité, discipline : les hommes dirigés par Milovan Rajevac, malgré leur relative inexpérience, possèdent tous les ingrédients nécessaires à l'exécution d'un coup de maître.

Alex Song est conquis
Alors, qu'en est-il exactement des chances ghanéennes dans ce quart de finale ? FIFA.com a pris la température auprès de grands joueurs africains, anciens ou contemporains, tous supporters inconditionnels de la dernière équipe africaine encore en lice.

Alex Song estime que les Black Stars ont les moyens de leurs ambitions. "C'est une grande équipe. Match après match, elle a produit un football de très haut niveau. Il y a un dévouement extraordinaire dans ce groupe. Je suis persuadé que les Ghanéens vont aller loin", argumente le milieu de terrain camerounais.

Tsepo Masilela voit le Ghana atteindre le dernier carré. "Dès leur premier match, j'ai vu que les Black Stars pouvaient aller loin. Regardez ce qu'ils ont fait en Coupe d'Afrique des Nations : ils ont atteint la finale avec une équipe très jeune. Je pense qu'ils vont aller au-delà des quarts de finale. Toute l'Afrique les soutient maintenant", s'enthousiasme le latéral gauche sud-africain.

Pour Steven Pienaar, soutenir le Ghana relève de l'évidence. "Nous espérions voir plus d'équipes africaines au deuxième tour. Maintenant, le plus important est d'être derrière le dernier représentant de l'Afrique. Le Ghana possède énormément de qualités et des joueurs très talentueux. Ils ont le potentiel", explique le milieu de terrain d'Everton, star des Bafana Bafana.

En 2006, pour sa première participation à la Coupe du Monde de la FIFA, le Ghana avait séduit au premier tour, avant de se faire corriger par le Brésil en huitièmes de finale. En battant les États-Unis lors de leur dernière sortie, les Ghanéens ont déjà fait mieux qu'en Allemagne. Cela dit, ils devront encore hausser leur niveau s'ils veulent sortir vainqueurs de leur duel avec l'Uruguay, vendredi soir à Johannesburg.

Une vraie chance de passerL'emblématique Jomo Sono, qui était passé à un cheveu de qualifier l'Afrique du Sud pour les huitièmes de finale de Corée/Japon 2002, avait annoncé avant même le coup d'envoi de la compétition que les Black Stars avaient un gros potentiel. "Le Ghana est l'équipe africaine qui m'impressionne le plus. Dans les matches à élimination directe, les Africains sont très difficiles à jouer. La confiance jouera un grand rôle".

Samuel Osei Kuffour n'est évidemment pas indifférent au débat : "L'Uruguay est une excellente équipe, tout le monde a pu s'en rendre compte en Afrique du Sud. Mais on peut dire la même chose du Ghana, qui a une vraie chance d'avancer. J'espère que les Ghanéens sauront saisir l'occasion", affirme l'ancien défenseur international ghanéen.

Malgré l'élimination prématurée de son équipe à la Coupe du Monde de la FIFA 2010, Samuel Eto'o reste l'un des avant-centres africains les plus efficaces de la planète. "C'est une jeune équipe, qui possède un gros potentiel. Les Ghanéens représentent plus que leur pays, ils représentent toute l'Afrique. Je leur souhaite bonne chance et j'espère qu'ils iront le plus loin possible dans le tournoi ", déclare le double vainqueur de la Ligue des champions de l'UEFA, avec Barcelone et l'Inter Milan.

Explorer le sujet

Articles recommandés

USA - Ghana

USA - Ghana

26 juin 2010