Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Russie 2018 - Australie

Trois leçons à tirer pour l'Australie 

Trent Sainsbury of Australia controls the ball under pressure from Kylian Mbappe of France
© Getty Images
  • Trent Sainsbury a dirigé une défense australienne sereine
  • L'entraîneur Bert van Marwijk ravi de l'attitude de ses joueurs
  • La relation doit être améliorée entre les milieux de terrain et leur attaquant Andrew Nabbout
De notre reporter d'équipe avec l'Australie, _Sarah Widera_

Courageux en défense

Les Socceroos ont été solides défensivement. Trent Sainsbury a fait preuve de calme dans les moments de pression et s'est bien entendu avec le vétéran Mark Milligan et son gardien Mathew Ryan. Ils ont contrôlé le rythme du jeu leur équipe, un aspect dont le Danemark et le Pérou vont prendre note. "L'équipe a montré un courage incroyable, nous n'avons pas pu développer notre attaque. Structurellement, nous étions presque parfaits", explique Sainsbury après le match. "Je suis extrêmement fier des efforts de l'équipe. Les joueurs se sont surpassés aujourd'hui. Nous méritions mieux que ce résultat", ajoute Ryan.

De l'intrépidité

Le sélectionneur Bert van Marwijk a insisté auprès de ses joueurs pour qu'ils "restent eux-mêmes" et ne se laissent pas impressionner par l'adversaire, ni par les circonstances. De toute évidence, ses onze titulaires ont compris le message. Par le passé, les Socceroos ont parfois semblé un peu perdus au moment d'entamer une Coupe du Monde de la FIFA™. La "nouvelle génération", elle, n'a pas tremblé. Les Australiens sont restés organisés dans la plupart des secteurs de jeu. Ils ont même fait bien plus que résister face une sélection française annoncée comme favorite. "Tout n'est pas à jeter dans ce match. Il y a beaucoup de positif à en tirer pour le prochain rendez-vous", annonce Sainsbury.

Un manque de panache offensif
Si Tim Cahill est le maître, Daniel Arzani est certainement son élève. Cependant, aucun ne semble occuper un rôle de titulaire pour cette campagne australienne, tandis que les espoirs sont en grande partie fondés sur Andrew Nabbout. Toutefois, l'attaquant ne sera pas en mesure de faire la différence tant que sa relation avec les milieux de l'équipe sera aussi difficile que face aux Bleus.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Russie 2018 : France - Australie

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Russie 2018 : France - Australie

16 juin 2018

Russie 2018 : l'Australie se fait tirer le portrait

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Russie 2018 : l'Australie se fait tirer le portrai...

14 juin 2018