Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

21 novembre - 18 décembre

Qatar 2022 - Zone CONMEBOL

Une reprise avec des enjeux et des dangers

Renato Tapia of Peru fights for the ball with Duvan Zapata of Colombia
© Getty Images

Après le report des cinquième et sixième journées des qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™, la septième journée propose cinq affiches à fort enjeu pour leurs protagonistes. FIFA.com présente les forces en présence avant ces rencontres.

Programme de la 7èmejournée (en heure locale)

3 juin

Bolivie - Venezuela (17h00)

Uruguay - Paraguay (19h00)

Argentine - Chili (21h00)

Pérou - Colombie (23h00)

4 juin

Brésil - Équateur (21h30)

Lire également

Zone CONMEBOL : Résultats et Classement

L’affiche

Pérou - Colombie, Estadio Nacional (Lima)

Après n’avoir pris qu’un seul des 12 premiers points possibles, le Pérou (9ème) de Ricardo Gareca n’a plus de temps à perdre pour combler son retard. Il se voit offrir une belle occasion de le faire face à "un adversaire direct", comme l’a reconnu le gardien Pedro Gallese au micro de FIFA.com. Le socle de l’équipe reste inchangé, avec Paolo Guerrero en figure de proue.

Du côté de la Colombie (7ème), ce match donnera lieu au retour de Reinaldo Rueda, qui a débuté la campagne à la tête du Chili mais dirige désormais son pays natal. Le forfait de James Rodríguez est un coup dur pour les Cafeteros, qui pourront en revanche compter sur des cadres comme David Ospina, Yerry Mina, Juan Cuadrado et Luis Muriel.

La stat : la Colombie reste sur huit matches sans défaite face au Pérou dans le cadre des qualifications (six victoires et deux nuls). Le dernier succès péruvien remonte à 2001 : 1-0 à l’extérieur. Pour trouver trace de la dernière victoire des Incas chez eux face aux Colombiens, il faut remonter 40 ans en arrière : 2-0 en 1981.

Lionel Messi of Argentina celebrates after scoring the opening goal
© Getty Images

Les autres rencontres

Le seul match entre nations qui obtiendraient un ticket direct pour Qatar 2022 si les qualifications s’arrêtaient aujourd’hui a lieu à Porto Alegre. Il oppose le Brésil, leader avec 12 points sur 12 possibles, à l’Équateur, surprenant troisième. Emmenés par Neymar et Dani Alves, les hommes de Tite chercheront à porter leur série d’invincibilité dans les qualifications mondialistes à 22 matches (16 victoires et 5 nuls à ce jour). La Tri n’a plus battu la Seleçao depuis quatre rencontres. En dix tentatives, elle ne s’est imposée qu’à deux reprises, en 2001 et 2004, chaque fois à domicile.

À Montevideo, l’Uruguay (5ème) et le Paraguay (4ème), invaincu, s’affrontent avec l’intention de terminer la journée dans la zone de qualification. Privé d’Edinson Cavani suspendu, Oscar Tabárez pourra en revanche s’appuyer sur Luis Suárez et Fabián Muslera, de retour de blessure. En face, Eduardo Berizzo récupère lui aussi deux précieux éléments : Andrés Cubas et Miguel Almirón. La Celeste présente un bilan défavorable face à l’Albirroja dans le cadre des éliminatoires, mais elle reste sur cinq matches sans défaite (3 victoires et 2 nuls). Le dernier succès des Guarani remonte à 2007 (1-0), mais sa dernière victoire en Uruguay à 2001 (1-0).

Dani Alves of Brazil battles a ball with Carlos Gruezo of Ecuador 
© Getty Images

Santiago del Estero sera le théâtre du choc entre l’Argentine (2ème), invaincue elle aussi, et le Chili (6ème). Dans le sillage de Lionel Messi, l’Albiceleste de Lionel Scaloni cherchera à engranger sa cinquième victoire consécutive dans les éliminatoires face à la Roja, qui ne l’a battue qu’une seule fois (1-0 en 2008 à Santiago). Cette rencontre sera marquée par les débuts sur le banc chilien de Martín Lasarte, qui devra composer sans le meilleur buteur de l’équipe, Arturo Vidal. "Nous devons défendre la place du Chili sur le devant de la scène. Le football chilien se l’est gagnée, il n’est pas question de la perdre", confiait Lasarte à FIFA.com.

Après avoir pris ses trois premiers points lors de la dernière journée, à domicile, le Venezuela (8ème) cherchera à enchaîner à La Paz contre la Bolivie (10ème), qui n’a pas encore gagné. José Peseiro enregistre les forfaits de Salomón Rondón et de Yangel Herrera, deux pièces maîtresses, mais il se réjouit du retour de Josef Martínez. Quant à César Farías, il reste à la recherche de variantes pour redynamiser la Verde, même s’il peut toujours compter sur des vétérans, au premier rang desquels Marcelo Martins. La Vinotinto n’a gagné qu’une seule fois en Bolivie : 1-0 en 2009. Elle a ensuite enregistré sept défaites et un nul.

Angel Romero celebrates giving Paraguay the lead from the spot
© Getty Images

Le joueur à suivre

Ángel Romero (Paraguay)

L’ailier de 27 ans est l’un des joueurs les plus spectaculaires de cette campagne qualificative. En tête du classement des buteurs aux côtés d’Arturo Vidal et de Luis Suárez avec quatre unités, il présente un meilleur ratio buts/temps de jeu que les deux autres, avec une réalisation toutes les 55,7 minutes (1 toutes les 62,25 minutes pour Suárez et 1 toutes les 90 pour Vidal).

Explorer le sujet

Articles recommandés