Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Valcke : "Une excellente publicité"

Ce 12 juin 2012 marque un tournant important, puisque nous sommes désormais à deux ans tout juste du coup d'envoi de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Les qualifications sont bien lancées et plus d'un tiers des 820 matches au programme ont déjà livré leur verdict. Dans le pays hôte, les préparations suivent leur cours.

FIFA.com s'est entretenu avec le Secrétaire Général de la FIFA Jérôme Valcke, en charge du dossier Brésil 2014, à l'occasion de cette date symbolique.

En l'espace de quelques jours, plus de 80 matches de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ ont été disputés à travers le monde. Avez-vous pu suivre certaines de ces rencontres et quel regard portez-vous sur l'ambiance qui règne à travers les différents continents ?  *C'est merveilleux de voir l'enthousiasme et la passion que la Coupe du Monde de la FIFA déchaîne chez les joueurs et les supporters, sur toute la planète. Malheureusement, je n'ai pas pu voir tous les matches mais je me tiens informé des dernières nouvelles, des résultats et des classements grâce à notre site Internet officiel,FIFA.com*. C'est l'outil idéal pour suivre l'actualité au plus près et, en ce moment, l'actualité est pour le moins chargée ! Plus de 950 buts ont été inscrits dans les 304 matches de qualification disputés jusqu'à présent, soit une moyenne de plus de trois réalisations par partie. C'est agréable de pouvoir parler de ce qui se passe sur le terrain et pas seulement des préparations dans le pays hôte, lesquelles continuent de progresser.    

*À vos yeux, quelle est la principale surprise de ces dix derniers jours ? *La qualification de Tahiti pour la Coupe des Confédérations l'année prochaine au Brésil me semble intéressante. Elle va nous permettre de découvrir de nouveaux visages. Pendant longtemps, l'Océanie a été exclusivement représentée par l'Australie et la Nouvelle-Zélande au Festival des Champions. Puis la première à rejoint l'AFC. Ce succès illustre donc la progression remarquable des soi-disant "petits pays". Il témoigne également du travail de fond réalisé par l'ensemble des associations membres de la FIFA à travers le monde.   

La compétition préliminaire est également bien lancée en Amérique du Sud. Pour l'heure, le Chili est en tête. Comment jugez-vous cette campagne ?C'est vrai, le Chili joue bien en ce moment. Plus généralement, les résultats nous promettent une fin de campagne particulièrement passionnante en Amérique du Sud. C'est une formidable mise en bouche et une excellente publicité pour ce qui nous attend en 2014.  En l'absence du Brésil, d'autres pays sud-américains se voient offrir une chance de briller et de valider leur billet pour la Coupe du Monde. On sent que toutes les équipes attendent cet événement avec beaucoup d'impatience. Tous les joueurs rêvent de disputer la première Coupe du Monde organisée sur leur continent depuis 34 ans. Chaque match est pour eux l'occasion de démontrer le niveau et la qualité du football sud-américain au reste de la planète.  
* L'Europe est le seul continent à ne pas avoir entamé sa campagne préliminaire. À quoi faut-il s'attendre, selon vous ? *Le tirage au sort préliminaire a permis de composer des groupes très intéressants dans la zone Europe. Je crois que ce tournoi de qualification nous réserve un certain nombre d'émotions et de surprises. Il faudra attendre le mois de septembre pour en savoir plus. Pour le moment, l'UEFA EURO 2012 occupe le devant de la scène. À l'issue de cette compétition, on connaîtra le nom du deuxième participant européen, après l'Espagne, championne du monde en titre, à la Coupe des Confédérations.  
* Quel est votre programme, dans les semaines à venir ? *Je vais retourner au Brésil avec mon équipe dans quelques jours, pour visiter Brasilia et deux autres villes, en compagnie du Ministère des Sports, de Ronaldo et de Bebeto. Si les joueurs restent les principaux protagonistes sur le terrain, les Villes Hôtes ont un rôle essentiel à jouer au niveau de l'organisation. Il leur revient de fournir les meilleures infrastructures aux équipes, aux officiels et aux millions de fans, afin que tout le monde vive une expérience exceptionnelle dans deux ans.

Documents connexes

Explorer le sujet

Articles recommandés