Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Varane-Sakho, tout nouveaux tout costauds

© Getty Images

Avec huit buts au compteur et une animation offensive très séduisante, l’attaque française emmenée par Karim Benzema, Olivier Giroud et consorts, attire la lumière sur elle depuis le début de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014. Les Bleus n’avaient plus marqué autant de buts après deux matches de Coupe du Monde depuis 1958. Jusqu’à la 81ème minute et le but de Blerim Dzemaili, elle tenait même dans ses mains le record français de la plus large victoire en Coupe du Monde, un record vieux de 56 ans (7:3 face au Paraguay). Sauf que quelques minutes avant, le défenseur central Mamadou Sakho s’est blessé, a été remplacé. Et il faut bien le dire, tout s’est un peu déréglé.

"Sur un tacle, j’ai senti une douleur, mais ça va. Je vais bien me reposer et je verrai avec le staff médical demain ce qu’il en est exactement", confie-t-il à la FIFA, dans un grand sourire qui balaye d’un coup toute inquiétude. "C’est vrai qu’on a un peu reculé. On a un peu moins joué et la Suisse a beaucoup poussé. On a concédé ces deux buts : Bravo à eux ! Nous, on a fait notre match... Nous sommes restés concentrés du début jusqu’à la fin, et c’est ce qu’il faut garder en mémoire.”

Il a raison, ces deux buts hélvètes n’enlèvent rien à la qualité de la prestation de la France. Il serait d’ailleurs injuste de ne retenir que ces deux bémols, ou de jeter la pierre à un Laurent Koscielny très combatif lorsqu’il a remplacé Sakho. Malgré tout, difficile de dissocier ces deux buts de la sortie prématurée du défenseur de Liverpool. Car jusque-là, la charnière centrale qu’il constituait avec Raphaël Varane était impressionnante de maîtise, et ce malgré le jeune âge du duo.

Sérénité innée
"Je pense pas que la sérénité soit uniquement liée à l'âge. Personnellement, J’ai toujours été comme ça, je crois que c’est inné", confie posément au micro de FIFA.comRaphaël Varane, 21 ans, de trois ans le cadet de Sakho. "Mamadou et moi essayons juste de faire le maximum pour l’équipe. Nous avons fait un gros match, nous leur avons mis beaucoup de pression, nous avons mis beaucoup d’intensité dans ce que nous faisions. Mais quand je dis 'nous' c’est toute l’équipe, pas seulement la charnière centrale !' Pourtant, malgré les trois buts d’avance à la mi-temps - du jamais vu chez les* Bleus* en Coupe du Monde depuis 1978 - on ne voyait qu’elle.

Défensivement, à l’image de ce tacle plein d’autorité de Sakho pleine surface, la paire a été exemplaire. Offensivement, elle a également sû faire la difference, Varane étant notamment à l’origine du troisième but français, grâce à une magnifique balle en profondeur à destination de Giroud, passeur décisif sur le but de Mathieu Valbuena. "C’est vrai que notre charnière tournait bien, mais globalement tout le match s’est plutôt bien déroulé !", souligne encore Sakho. "L’équipe va bien : c’est toujours plus facile quand tous les joueurs de l’équipe se sentent pleinement concernés sur le plan défensif."

Tout est aussi plus simple lorsqu’on a une paire de défenseurs centraux aussi talentueuse. Après avoir beaucoup tâtonné et testé cette charnière pour la première fois face à l’Ukraine en match de barrages retour pour Brésil 2014, Didier Deschamps ne doit plus tellement se poser la question de la complémentarité de Sakho et Varane. Le premier est gaucher, fougueux, et costaud, le second est droitier, calme et longiligne, le tout forme un mur quasi infranchissable : "Nous nous entendons très bien tous les deux, sur et en dehors du terrain , mais je ne crois pas qu’il faille se focaliser sur notre charnière", insiste toutefois Varane. Les projecteurs sont sur les attaquants, profitons-en.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Suisse - France en images

20 juin 2014

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Götze avec motivation et décontraction

20 juin 2014

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Coup de blues et Bleu royal

21 juin 2014

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Des jeunes Bleus en tête de la classe

21 juin 2014