Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

#WorldCupAtHome

#WorldCupAtHome : Huntelaar gâche la fête mexicaine

Klaas-Jan Huntelaar of the Netherlands celebrates
© Getty Images

📝 En bref

Pays-Bas 2-1 Mexique

📅 29 juin 2014
📍 Estadio Castelão, Fortaleza

⚽️ Buteurs :

Pays-Bas : Wesley Sneijder (87)', Klaas-Jan Huntelaar (90'+3, s.p.) | Mexique : Giovani Dos Santos (47')

Compositions :

  • Pays-Bas : Jasper Cillessen, Ron Vlaar, Stefan de Vrij, Daley Blind, Paul Verhaegh (Memphis Depay, 55'), Nigel de Jong (Bruno Martins Indi, 8'), Wesley Sneijder, Georginio Wijnaldum, Robin Van Persie (Klaas Jan Huntelaar, 75'), Arjen Robben, Dirk Kuyt.
  • Mexique : Guillermo Ochoa, Francisco Rodríguez, Carlos Salcido, Rafael Márquez, Miguel Layún, Héctor Moreno (Diego Reyes 45'), Andrés Guardado, Paul Aguilar, Héctor Herrera, Giovani Dos Santos (Javier Aquino 60'), Oribe Peralta (Javier Hernández 74').
The Netherlands and Mexico team line up
© Getty Images

🤓Le contexte

Les Pays-Bas font partie des quatre équipes à avoir bouclé la première phase de Brésil 2014 avec le plein. Dans un Groupe B loin d’être évident avec l’Espagne, du Chili et de l’Australie, ils ont pris les neuf points possibles.

Quant au Mexique, il vient de créer la surprise dans le Groupe A, dont il termine premier ex-aequo avec le Brésil. Il aborde ce huitième de finale sur la lancée de sa convaincante victoire face à la Croatie (3-1).

⚔️ Les clés du match

Les deux équipes abordent la rencontre dans des dispositifs similaires : 3-5-2.

En première période, les Pays-Bas cèdent volontiers le ballon au Mexique et attendent patiemment de pouvoir frapper en contre. Pourtant, ce sont les Aztèques, plutôt solides dans le secteur défensif, qui prennent les devants au score en tout début de deuxième période par Giovani Dos Santos.

Avant l’heure de jeu, Louis van Gaal décide de sortir son latéral droit, Paul Verhaegh, pour lancer Memphis Depay sur l’aile gauche. Ce choix tactique déséquilibre le Mexique et permet aux Oranjes de rééquilibrer la possession de balle.

À deux minutes de la fin du temps réglementaire, Wesley Sneijder égalise sur un corner en reprenant dans la surface de réparation une remise de la tête de Klaas-Jan Huntelaar. Dans le temps additionnel, suite à une faute de Rafael Márquez sur Arjen Robben dans la surface, Klaas-Jan Huntelaar fait la décision sur penalty et envoie les siens en quarts.

Klaas-Jan Huntelaar #19 of the Netherlands celebrates with Jordy Clasie
© Getty Images

🌟Un joueur dans le match

À un quart d’heure de la fin du match, Van Gaal remplace son capitaine, Robin Van Persie, par Klaas-Jan Huntelaar. Le remplaçant néerlandais pèse d’emblée sur les débats. Dans son rôle d’attaquant de surface, il gêne la défense aztèque en exploitant tous les ballons qui lui sont adressés.

Au moment de tirer le penalty de la gagne dans le temps additionnel, il n’a pas tremblé pour prendre Guillermo Ochoa à contrepied d’une frappe côté gauche.

🗣️🎙️Entendu...

"L’équipe a très bien joué durant toute la Coupe du Monde. Nous avons fait de belles choses, mais personne ne nous enlèvera l’amertume que nous ressentons. C’est sûr que ça fait mal. Nous avons bien travaillé, mais nous avons commis des erreurs. Les Pays-Bas ont très bien résisté, ils n’ont rien lâché et ils sont parvenus à revenir au score." - Miguel Herrera, sélectionneur du Mexique

"Je tiens à féliciter mes joueurs. Je pense qu’ils étaient en bien meilleure condition et beaucoup plus concentrés que nos adversaires. Ils y ont cru jusqu’à la fin. Ils ont gardé la foi et affiché une grosse confiance. Nous avons profité de la pause rafraîchissement pour modifier notre dispositif et nous nous sommes créé de nombreuses occasions." - Louis Van Gaal, sélectionneur de l’équipe des Pays-Bas

Head coach Louis van Gaal (L) and coach Danny Blind (R)
© Getty Images

🔜 Et après ?

Les Pays-Bas dominent le Costa Rica aux tirs au but en quart de finale (0-0, 4-3 t.a.b.), mais leur beau parcours prend fin en demi-finale contre l'Argentine, cette fois encore des 11 mètres après 120 minutes sans but (0-0, 2-4 t.a.b.). Mais les Oranjes se remettront bien vite de cette désillusion en décrochant la troisième place aux dépens du Brésil, pays hôte, grâce à une victoire sans appel 3-0.

Explorer le sujet

Articles recommandés