Pendant 120 minutes à l'Arena Fonte Nova de Salvador, les Pays-Bas ont cherché la faille dans la défense du Costa Rica, sans jamais la trouver. Finalement, les deux équipes ont dû se résoudre à jouer leur qualification aux tirs au but. Mais Louis van Gaal avait tout prévu. Le sélectionneur néerlandais a remplacé son gardien titulaire Jasper Cillessen par Tim Krul à la fin de la prolongation. Son pari n'a pas tardé à se révéler payant. Le portier de 26 ans a repoussé deux tentatives adverses, devenant par la même occasion le héros de la qualification pour les demi-finales de la Coupe du Monde de la FIFA 2014.  

"Nous avions dit à Tim Krul qu'il serait certainement le meilleur en cas de tirs au but, car il est plus grand. En revanche, nous n'avons rien dit à Cillessen, pour ne pas perturber sa préparation", explique le futur entraîneur de Manchester United. "Cillessen débutera le prochain match, ça ne fait aucun doute. Mais nous avons pensé que Krul serait plus efficace dans ces circonstances. Il nous a donné raison. Sur chaque tir au but, il est parti du bon côté"

Exploit surréaliste
"C'est surréaliste. Je ne trouve pas les mots pour décrire ce qui vient de se passer", s'est exclamé le dernier rempart néerlandais, très sollicité par les médias à l'issue de la partie. "J'ai vu tout le monde se précipiter vers moi. À la télévision, on voit souvent des gardiens arrêter des penaltys et offrir la victoire à leur équipe. C'est ce que je viens de réaliser, en quart de finale d'une Coupe du Monde. C'est incroyable. Je crois qu'il va me falloir encore quelques jours pour prendre la mesure de cet exploit."

Krul a su rester calme. Le joueur de Newcastle ne s'est pas contenté de deviner les choix des tireurs costaricains, il a pris la peine d'informer chacun de ses adversaires qu'il savait où il tirerait.  "J'ai bien observé les Costaricains contre la Grèce. Je leur ai donc dit que je savais où ils allaient tirer, histoire de les rendre un peu plus nerveux. Peut-être que ça a marché", poursuit le dernier rempart, un sourire malicieux aux lèvres. "J'avais déjà fait le coup à Frank Lampard. Je l'avais assuré que je savais où il mettrait le ballon et j'avais arrêté son tir. Ça a de nouveau marché aujourd'hui et j'en suis ravi."

Tout le monde n'aurait pas eu l'audace de changer de gardien juste avant une séance de tirs au but, mais la décision de Van Gaal fait évidemment l'unanimité. "Tim est étonnant", constate l'inusable Dirk Kuyt au micro de FIFA.com. "Ce n'est pas évident de rentrer en jeu pour les penalties. Mais nous savons qu'il est très à l'aise dans cet exercice. Il a été impressionnant. Il peut être fier de lui. En tout cas, nous, nous le sommes et tout le pays l'est également."

Au prochain tour, les Pays-Bas devront en découdre avec l'Argentine. En cas de nouvelle séance de tirs au but, Krul sera prêt. "Je vais étudier le profil des tireurs argentins. Les gardiens et les entraîneurs des gardiens le font avant chaque match. Nous n'avons pas de raison de changer", annonce-t-il déjà.