Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA™

Zone Europe : Groupe H

Bosnia's Sanel Jahic (C) battles for ball with Belgium's Vincent Kompany (L) and Thomas Varmaelen
© AFP

La Belgique fait figure d’épouvantail du Groupe H devant une Grèce de plus en plus fidèle aux grands rendez-vous et une Bosnie-et-Herzégovine qui veut assumer son statut d'étoile montante de la scène européenne. Derrière, l'Estonie et Chypre tenteront d'accrocher les gros bras le plus longtemps possible.

*Les équipes
*
Belgique
Bosnie-et-Herzégovine
Grèce
Estonie
Chypre
Gibraltar

Ce qu’il faut retenir
De Thibaut Courtois à Romelu Lukaku en passant par Eden Hazard ou Kevin de Bruyne, les *Diables Rouges *n'ont jamais aussi bien porté leur nom. Quart de finaliste à Brésil 2014 et en bonne place dans le peloton des plus gros bras du Classement mondial FIFA/Coca-Cola, le Plat Pays fait figure de montagne du groupe. Si les quatre autres équipes rêvent secrètement d'accrocher la Belgique, elles ambitionnent avant tout de suivre son rythme, avec une place de barrage en bout d’ascension. C'est même l'objectif minimum pour la Bosnie-et-Herzégovine et la Grèce.

Deux qualifications pour l'UEFA EURO, et deux autres participations pour la Coupe du Monde : les Hellènes connaissent la formule pour décrocher un ticket international depuis leur sacre à l'UEFA EURO 2004. A Brésil 2014, ils avaient encore misé sur leur cocktail favori, fait d'engagement de tous les instants, de discipline tactique et d'esprit collectif, avec un huitième de finale à la clé. Les Bosniens n'étaient pas loin d'y goûter non plus pour leur baptême dans le grand bain mondialiste. Mais la bande à Edin Dzeko et Miralem Pjanić a dû se rendre à l'évidence : la différence au plus haut niveau se joue souvent sur des détails et le manque d'expérience pardonne rarement. La Bosnie est déterminéé à s'offrir une deuxième aventure au sommet pour corriger le tir, la Grèce à garder sa place à la table des grands.

"Il y a de moins en moins de matches faciles sur le chemin d'une Coupe du Monde." Le refrain est connu et les résultats en attestent plus que jamais. Le temps où l'Estonie et Chypre offraient une partie d'entraînement grandeur nature aux grosses cylindrées internationales semble révolu. Les Petits Poucets ont bien grandi en une bonne décennie. Ils tutoient désormais les plus grands, en les accrochant parfois au passage. Avec une dose de régularité en plus, ils pourraient leur jouer un mauvais tour au moment de faire les comptes.

Le saviez-vous ?
Quand le hasard fait bien les choses : *Considérant la Belgique comme un exemple à suivre pour un petit pays, la Fédération d’Estonie cherchait depuis plusieurs années à se frotter à ses *Diables Rouges en match amical. Elle a pu compter sur le hasard d'un tirage au sort de Coupe du Monde pour rendre le rendez-vous possible.

"Merci Dame chance" : Tirages au sort ou séances de tirs au but, la Belgique semblait dans les bons papiers de Dame Chance pendant le règne de Guy Thys, entre 1976 et 1989, puis de 1990 à 1991. Au point de voir coller à son nom l’étiquette de porte-bonheur de la sélection. Au sortir du tirage, le sélectionneur de l'époque Marc Wilmots n'avait pas caché sa satisfaction en lui faisant référence : "J’ai retrouvé la patte de lapin de Guy Thys".

*La stat
*
3 - Comme le nombre d'équipes du Groupe H - la Belgique, la Bosnie-et-Herzégovine et Chypre - qui ont déjà fait connaissance en qualifications pour l'UEFA EURO France 2016.