Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars 2019

30 - 31 Mai

Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars

Le futur de Boca s'écrit au présent à Zurich

© Getty Images
  • Boca Juniors participe au Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars 2019
  • quelques uns des plus grands joueurs argentins ont été formés à la Casa Rosada
  • Gros plan sur un club qui conjugue à merveille passion et formation

Si les joueurs de Boca Juniors qui entreront sur le terrain à Zurich seront pour la plupart encore adolescents, ils représenteront l’un des géants incontournables et historiques du football sud-américain. Le centre de formation du club de Buenos Aires a produit d’immenses joueurs et est réputé dans le monde entier. Les spectateurs du Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars, que les Xeneizes ont remporté en 2002 et 2010, auront-ils la chance de voir évoluer sous leurs yeux la prochaine superstar ?

À Buenos Aires, environ 3,6 kilomètres séparent la célèbre Casa Rosada - d’où la Primera Dama Eva Perón a salué la foule depuis le balcon - de La Bombonera, l’antre de Boca Juniors. Un trajet agréable, en somme, pour une promenade pittoresque à travers les rues pleines de vie de la capitale argentine jusqu’à l’imposante structure en béton construite entre 1938 et 1940 au milieu du quartier coloré de La Boca, où se retrouvent chaque jour d’innombrables danseurs de tango amateurs.

La capacité du stade - 49 000 places - est parfois moquée car la plupart des autres clubs jouissant d’une telle renommée mondiale peuvent compter sur le soutien à domicile d’un nombre bien plus important de supporters. Mais tous ceux qui sont allés à la Bombonera savent qu’avec ce stade, ce n’est pas la taille qui compte mais l’émotion. La ferveur des supporters y est telle qu’on dit que le sol tremble sous leurs pieds. "Je n’ai jamais rien connu de tel", explique Christian Giménez, ancien joueur de Boca, de l’Olympique de Marseille et du FC Bâle. "C’est si bruyant qu’on n’entend même pas ses coéquipiers. Pour moi, c’est le meilleur stade du monde."

La Bombonera (officiellement le stade Alberto J. Armando) signifie littéralement "la bonbonnière" en espagnol. Selon la légende, ce surnom proviendrait de l’architecte, qui a reçu une boîte de chocolats pour son anniversaire et a remarqué qu’elle lui rappelait le stade qu’il avait dessiné. Se rendre dans cette enceinte mythique aux parois abruptes et escarpées est une activité quasi incontournable pour tout amateur de football en visite à Buenos Aires. Et si des rumeurs circulent régulièrement sur une prétendue volonté du club de s’installer dans un stade plus grand et plus moderne, elles sont vite dissipées. Les aficionados de Boca ne veulent en tout cas pas en entendre parler. Peu de clubs d’Amérique du Sud possèdent une image aussi forte, fondée sur la passion et le cœur, et ce peu importe les quelques fissures qui "ornent" la structure en béton du stade.

Depuis sa fondation par un groupe de dockers italiens au début du XXème siècle, Boca a toujours été un club ouvrier. Entouré de tribunes en bois, le petit stade de l’époque se trouvait à l’emplacement exact de la Bombonera aujourd’hui. Ce fut le début d’une histoire remarquable et pleine de trophées, avec notamment 18 titres internationaux, dont six Copa Libertadores.

La liste des joueurs de classe mondiale ayant fréquenté le brillant centre de formation de Boca Juniors est longue comme le bras : de Carlos Tévez (Manchester United, Manchester City, Juventus) à Juan Román Riquelme (FC Barcelone, Villarreal) en passant par Fernando Gago (Real Madrid, AS Rome). "Le centre de formation de Boca possède tout ce dont les jeunes joueurs talentueux ont besoin", explique Giménez. "Ce n’est pas un hasard si beaucoup d’entre eux font de belles carrières."

La Bombonera est pleine à craquer lors de chaque match, et le club a calculé qu’il pourrait facilement vendre 250 000 abonnements annuels. S’inscrire sur une quelconque liste d’attente est également inutile, car les abonnements sont un héritage familial transmis de génération en génération. L’une des rares personnes à ne pas avoir à se soucier des billets n’est autre que l’idole Diego Maradona. Boca a en effet offert à son plus célèbre ambassadeur une loge VIP à vie.

Articles recommandés

Blue Stars/FIFA Youth Cup 2019

Une histoire d’étoiles, plus ou moins grandes

21 mars 2018

Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars 2019

Trois choses à savoir sur le Tournoi FIFA/Blue Stars

05 avr. 2017

Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars 2019

Une édition 2019 novatrice

27 mars 2019