Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars 2019

30 - 31 Mai

Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars 2019

Toutes les équipes en un coup d’œil

81ème édition du Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars

Pep Guardiola, David Beckham, Kaká et Xherdan Shaqiri. Ces stars du ballon rond se sont toutes rendues un jour à Zurich pour disputer le Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars. Ils étaient alors de parfaits inconnus. Les 30 et 31 mai prochain, 16 équipes issues de dix pays différents vont s’affronter au complexe sportif Buchlern d’Altstetten (Zurich) dans le cadre de la 81ème édition de la compétition.

La liste des équipes participantes - toutes composées de joueurs et joueuses de moins de 20 ans - a de quoi faire rêver. Outre le FC Séville, qui compte dans ses rangs une pépite de 18 ans du nom de Luismi Cruz, on retrouvera également les Américains des Seattle Sounders, dont le centre de formation figure depuis plusieurs années parmi les meilleurs du Canada et des États-Unis. Bien évidemment, le vainqueur de l’an dernier, le Dynamo Zagreb, ne pouvait manquer l’occasion de défendre son titre.

Du côté des filles, la liste des clubs est au moins aussi impressionnante. Les féminines du VfL Wolfsbourg, qui sont parvenues à enchaîner deux montées en quelques années pour atteindre la deuxième division allemande, rencontreront notamment les Vancouver White Caps, dont le centre de formation est dirigé par la légende locale Rhian Wilkinson (181 sélections), ainsi que les Young Boys de Berne (tenants du titre), le FC Zürich et le FC Blue Stars Zürich.

Vue d’ensemble des 16 clubs :

Tournoi masculin

Seattle Sounders (États-Unis)

Le travail effectué au sein du centre de formation des Seattle Sounders est remarquable. Au cours des trois dernières années, plus d’une vingtaine de ses joueurs ont été sélectionnés en équipe nationale espoirs des États-Unis. Même si le club participe pour la première fois au Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars, il est peu probable qu’il soit sous-estimé par ses adversaires.

Benfica Lisbonne (Portugal)

Vainqueur du tournoi en 1996, les Benficistas ne sont jamais parvenus à réitérer la performance – deux fois deuxièmes et trois fois troisièmes. Au Portugal, l’équipe de jeunes du Benfica est crainte ; et pour cause, elle compte 24 titres de champion à son palmarès.

Boca Juniors (Argentine)

Les Argentins de Boca Juniors participent pour la cinquième fois au Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars. Ce club, auquel les noms de Tévez, Batistuta et Maradona sont indissociables, n’a jamais terminé sur le podium ; une situation que les Gauchos voudront à coup sûr changer dans quelques mois.

FC Séville (Espagne)

Le FC Séville pourra compter sur son joyau : Luismi Cruz, qui est pourtant parmi les plus jeunes de l’équipe. Doté d’une palette technique impressionnante, l’ailier espagnol devrait faire tourner les têtes à Zurich. Il est ainsi fort probable que les recruteurs se déplacent en masse pour venir observer le jeune prodige.

Dinamo Zagreb (Croatie)

Cette année, les jeunes du club de la capitale croate se rendront à Zurich en tant que tenants du titre, eux qui avaient réalisé un parcours sans faute l’an dernier. Le succès du club est loin d’être un hasard. Fondé en 1967, le centre de formation du Dinamo jouit d’une excellente réputation, grâce notamment à la carrière de certains de ses joueurs emblématiques, tels que Modrić, Prosinečki ou encore Boban.

PAOK Salonique (Grèce)

Dans la première division du championnat U-19 grec, le PAOK Salonique fait figure de référence. Le club souhaite à présent étendre son succès au-delà de ses frontières et compte certainement commencer par s’adjuger le Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars. Le PAOK Salonique disputera le tournoi pour la deuxième fois – après 2005.

FC Zurich (Suisse)

Avec sept finales dont trois titres, le bilan des Zurichois au cours des douze dernières années a de quoi faire des envieux. L’omniprésence du club fait que quiconque souhaitant triompher lors de ce tournoi risque de devoir d’abord se défaire du FCZ. L’équipe de jeunes du FCZ dispute, comme celle du FC Bâle, le championnat de troisième division suisse.

Grasshopper Club Zurich (Suisse)

Vainqueur de l’édition 2016 grâce notamment à une victoire en finale contre West Ham, les Grasshoppers jouent depuis toujours les premiers rôles au niveau national. Une montée en troisième division ne semble par conséquent être qu’une question de temps. Autrefois dirigés par la légende néerlandaise Johan Neeskens, les jeunes du club le sont désormais par Patrick Schnarwiler.

FC Bâle (Suisse)

Le centre de formation du FC Bâle produit régulièrement des joueurs de classe mondiale, tels qu’Ivan Rakitić, Granit Xhaka ou encore Xherdan Shaqiri. Dans l’équipe U-21 actuelle, quelques noms devraient également faire leur bonhomme de chemin chez les professionnels. Jusqu’ici, le FCB est parvenu à remporter le Tournoi juniors FIFA/Blue Stars à deux reprises (1997 et 2009).

FC Blue Stars Zürich (Suisse)

Club que l’on pourrait qualifier de « petit », le FC Blue Stars a toujours mis l’accent sur la formation. Fondé en 1898, il investit massivement dès 1921 dans la formation des jeunes footballeurs, faisant alors figure de pionnier. Organisateur du tournoi, le club a déjà fini deuxième et troisième et n’a aucunement l’intention de faire de la figuration.

Tournoi féminin

Vancouver White Caps (Canada)

Il y a quatre ans, les White Caps lançaient un programme de formation à l’intention des jeunes joueuses, sous la direction de Rhian Wilkinson, internationale canadienne aux 181 sélections. Le club participe pour la première fois au Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars. Les spectateurs peuvent donc s’attendre à un football rafraîchissant venu du Canada.

VfL Wolfsbourg (Allemagne)

L’évolution de l’équipe féminine de jeunes de Basse-Saxe est pour le moins incroyable. Encore en quatrième division en 2011, l’équipe est parvenue à enchaîner deux montées consécutives pour se retrouver en deuxième division, où elle joue déjà les premiers rôles. Nul doute que l’équipe constitue un candidat sérieux à la victoire finale.

FC Internazionale Women (Italie)

Les Milanaises, qui participent pour la deuxième fois au Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars, font assurément partie des favorites au titre. « Notre équipe a énormément évolué au cours des derniers mois, » a déclaré Javier Zanetti, légende de l’Inter. « Je suis impatient de voir ce que cela va donner lors du Tournoi juniors FIFA/Blue Stars. ».

BSC Young Boys Berne (Suisse)

Les jeunes Bernoises n’ont qu’un objectif pour cette compétition : défendre leur titre. Et au vu des performances de l’équipe au cours des dernières années, rien ne semble pouvoir les en empêcher. Depuis trois ans, l’équipe U-19 domine sans partage le championnat.

FC Zurich (Suisse)

En Suisse, le FC Zurich fait figure de pionnier en matière de football féminin. Le bilan de l’équipe première, qui joue au plus haut échelon national, est impressionnant : six titres de champion en sept ans. Et chaque année, l’équipe reçoit le renfort des prometteurs éléments de l’équipe de jeunes. Les jeunes Zurichoises devraient cette année encore être des candidates sérieuses au titre.

FC Blue Stars Zürich (Suisse)

L’équipe de jeunes du FC Blue Stars a terminé la première partie de la saison avec trois larges succès, qui lui ont permis d’accrocher une excellente deuxième place, à un point du leader Stäfa. Nul doute que l’équipe est fin prête pour sa deuxième participation au Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars.