Commission d'Éthique Indépendante

Chambre de Jugement

Communiqué de presse

Commission d’Éthique indépendante

La chambre de jugement de la Commission d'Éthique indépendante sanctionne M. Sayed Aghazada

The FIFA logo is seen at the headquarters of the Football's world governing body
© AFP

La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante a jugé M. Sayed Aghazada, ancien secrétaire général de la Fédération Afghane de Football (AFF), membre de commission de la FIFA et membre du comité exécutif de l’AFC, coupable de plusieurs violations du Code d'éthique de la FIFA.

L’enquête concernant M. Aghazada portait sur les plaintes déposées par plusieurs joueuses afghanes, qui accusaient M. Keramuudin Karim, ancien président de l’AFF, d’abus sexuels répétés de 2013 à 2018, époque où M. Aghazada était secrétaire général de l’AFF.

Dans sa décision, la chambre de jugement a établi que M. Aghazada avait connaissance de ces abus et qu'il aurait dû les signaler et chercher à les éviter, conformément au Code d’éthique de la FIFA.

La chambre de jugement a estimé que M. Aghazada avait enfreint l’art. 17 (Devoir de signalement) et l’art. 23 (Protection de l’intégrité physique et morale) du Code d’éthique de la FIFA, et a prononcé à son encontre une interdiction d’exercer toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre), aux niveaux national et international, pour une période de cinq ans. Il devra, en outre, s’acquitter d’une amende d’un montant de CHF 10 000.

La décision a été notifiée à M. Aghazada ce 11 octobre, date à laquelle l'interdiction est entrée en vigueur.

La Commission d'Éthique de la FIFA étudie les allégations effectuées à l’encontre d’autres individus en lien avec cette affaire et leur position en tant qu’officiels du football.